Comment réussir l'adoption d'un chat adulte

Refuge ou élevage, vous êtes décidé à adopter un chat adulte. Voici quelques informations pour que cette adoption se passe bien.
531

Après mûre réflexion (voir pourquoi adopter un chat adulte au lieu d’un chaton ) vous avez choisi de partager votre quotidien avec un chat qui n’est plus un bébé. Il vous faut maintenant tout mettre en œuvre pour que cette nouvelle relation commence sur les meilleures bases possibles et continue dans l’harmonie avec toute la famille.

Deux cas de figure vont se présenter : soit vous n’avez aucun autre animal à la maison, soit vous avez déjà un chat (ou plusieurs) et/ou un chien ou autre.

Si vous connaissez la vie de votre nouveau chat avant qu’il arrive chez vous (soit parce qu’il vient d’un refuge où on connaît son parcours, soit grâce à l’éleveur) vous serez conseillé sur le choix de l’animal en fonction de nombreux critères, dont sa capacité à s’adapter à d’autres animaux et aux enfants. Vous serez bien avisé de suivre ces conseils. Un chat qui a eu de mauvaises expériences ou pas d’expérience avec les chiens, par exemple, aura beaucoup de mal à s’y faire.

Vous n’avez pas d’animaux

Avant de le sortir votre de la boîte de transport, installez-le dans une pièce tranquille (porte fermée) avec sa nourriture, son eau, sa litière, mais aussi, si c’est possible, son panier ou son coussin (ou tout objet familier qui a déjà son odeur). Faites-le sortir et laissez-le explorer tranquillement. Ne le submergez pas de câlins, sauf à sa demande. S’il cherche à se cacher, laissez-le faire. Ne criez pas, même de joie. Ne gesticulez pas. Soyez calme, rassurant et parlez-lui.

Au bout d’un jour ou deux, il pourra commencer à agrandir son territoire en découvrant une ou deux pièces de plus et ainsi de suite. Ne lui accordez l’accès à l’extérieur qu’au bout d’une à deux semaines, suivant sa vitesse d’adaptation. Avant cela, une frayeur quelconque pourrait l’éloigner et il risquerait de se perdre dans un environnement encore inconnu.

Vous avez un ou des chats

N’oubliez jamais que le chat est un animal territorial. Il va donc falloir que chacun trouve sa place. Pour cela il faut du temps, de la patience et du doigté. Commencez par des présentations à distance, en mettant dans une pièce commune un tissu imprégné de l’odeur du nouveau venu à laquelle le ou les autres commenceront à s’habituer.

Deux ou trois jours plus tard, mettez-les en présence les uns des autres. Si votre chat a tendance à être agressif envers un inconnu, maintenez-le de nouveau dans la boîte de transport pour le premier contact. Ne tenez pas le nouveau dans vos bras et laissez-lui la possibilité de se réfugier dans "sa" pièce au besoin.

Si les chats crachent ou feulent, ne vous affolez pas. Leur langage n’est pas le nôtre. Remettez simplement le nouveau dans sa pièce et renouvelez le contact plus tard. Il est bon que deux personnes soient présentes. L'une pour caresser et rassurer le nouveau venu, et l'autre pour faire de même avec le/les chats de la maison.

Pendant toute la période d’adaptation, soyez particulièrement attentif pour le/les chats déjà présents, qu’ils puissent percevoir l’arrivée du nouveau comme "un plus".

Vous avez un chien (qui a déjà connu des chats)

Promenez-le et nourrissez-le avant les présentations afin qu’il soit bien disposé. En terrain neutre (pas devant sa gamelle par exemple) prenez-le par le collier et laissez au chat la possibilité de se réfugier ailleurs s’il est effrayé. Flattez-le, félicitez-le pour son accueil, récompensez-le. Après plusieurs séances où tout s’est bien passé, vous pouvez lâcher votre chien. Cependant, ne les laissez jamais seuls les premiers temps, jusqu’à ce qu’une amitié ou au moins une cohabitation pacifique se soit installée.

Avec un furet, la démarche est à peu près semblable. Avec oiseaux ou rongeurs, en revanche, oubliez les présentations amicales. Ce type de relations existe mais reste extrêmement rare. Le mieux est encore de ne pas trop attirer l’attention du chat sur eux. Un redoutable instinct de chasseur est difficile à maîtriser.

Chaque situation, chaque famille est un cas unique. Adaptez ces conseils à vos particularités.

Dans tous les cas

Respectez le sommeil de votre nouvel ami, son caractère naturel. Soyez attentif à tout changement "bizarre" de comportement. Pensez à son bien-être en lui aménageant un environnement propice (de quoi grimper, de quoi griffer, de quoi se reposer au calme et au chaud). Ne criez pas (il ne comprend pas la raison de votre état) s’il a des comportements inadaptés : éduquez-le , même si c'est moins facile qu'avec un tout jeune chat, ça fonctionne avec de la patience.

Apprenez aux enfants que ce petit compagnon n’est pas un jouet mais un individu qui a des besoins et que des règles essentielles doivent être suivies.

Sur le même sujet