Développement du chaton de l'âge de 2 mois à l'âge adulte

Une fois sevré, le chaton est loin d'avoir fini sa croissance. Différentes étapes sont à traverser pour qu'il devienne un chat adulte.
7.7K

Après la période d’imprégnation et de familiarisation (de 9 jours à 9 semaines) le chaton entre dans la période dite juvénile, jusqu’à l’âge de 5 mois environ (suivant les individus et la race). Il s’agit d’une phase transitoire qui l’amènera à la puberté, pendant laquelle il affermit ses acquis moteurs et psychologiques. Il apprend tout le temps et vite.

3 à 6 mois

Le chaton perd progressivement ses dents de lait, remplacées par des dents définitives. Son poil de bébé disparaît au profit d'un pelage plus épais et plus dense.

Tout en grandissant encore beaucoup, il ne cesse d’augmenter ses compétences. Il maîtrise de mieux en mieux le contrôle de ses muscles, ce qui lui permet d’acquérir une grande palette de mouvements et de moyens de communication. Ceci est très visible lorsqu’il joue son rôle de futur prédateur : il sait maintenant maintenir l’objet, le lancer, le jeter etc. Le tout en alternant miaulements, feulements, grognements.

Cette phase peut s’apparenter —en se gardant de tout anthropomorphisme excessif— à l’adolescence. C’est l’étape où le jeune chat multiplie les expériences et les tentatives, heureuses ou pas. C’est aussi le moment où, s’il vit en famille, il teste les limites de son ascendant sur ses maîtres, son pouvoir de persuasion, ses capacités de domination sur un congénère et ses marges de manœuvre. C’est donc la période idéale pour l’éduquer , sachant que son comportement futur dépendra de son comportement actuel et que son tempérament naturel (calme ou vif, tendre ou distant etc.) est presque fixé.

6-7 mois

C’est la phase du détachement social et affectif d’avec la mère, qui n’est en rien lié au sevrage alimentaire. (C’est pourquoi il ne suffit pas qu’un chaton soit sevré, vers 7 ou 8 semaines, pour en faire un individu autonome).

C’est également la période de la puberté et du début de l' activité sexuelle . On voit apparaître chez le mâle des épines cornées sur le pénis et chez la femelle, les premières chaleurs.

D’autre part, l’odeur des urines change. C’est dû à la présence de félinine (un acide aminé soufré) et de cystéine-S-isopentatol (un autre acide animé odorant). Le chat possède maintenant un nouveau moyen de marquer son territoire. Il ne faut pas pas confondre le marquage avec la miction qui ne vise qu’à vider la vessie. Lors du marquage, le chat est debout, il projette de fines gouttes d’urine sur un support vertical et visible (mur, meuble, tronc d’arbre…) en faisant vibrer sa queue. Ce comportement n’est pas inexistant chez la femelle, mais beaucoup moins présent cependant. De plus, la concentration urinaire étant fortement influencée par la testostérone, l’odeur est nettement intensifiée chez le mâle. Castration ou stérilisation résoudront le problème dans la majeure partie des cas.

On peut constater parfois un regain de "rébellion adolescente" à ce moment-là, visible dans des attitudes de défi manifeste, par transgression des interdits par exemple.

À cet âge, le chat pèse en moyenne entre deux kilos et trois kilos et demi (selon le sexe et la race)

18-24 mois

C’est le début de l’âge adulte. Ces chiffres représentent une moyenne. Certaines races sont réputées pour être plus ou moins précoces que d’autres. Un Siamois, par exemple, sera pleinement formé bien avant un Maine Coon, dont l’âge adulte est atteint seulement à 3 ans (la croissance pouvant se poursuivre encore).

Le chat, dont le développement affectif et psychologique est terminé, redéfinit ses liens sociaux en fonction des expériences passées. C’est-à-dire qu’il va adapter ses comportements avec les autres chats, les autres animaux et les êtres humains en tenant compte de ce qu’il a vécu avec eux auparavant.

Si le contexte lui est favorable, il atteindra les vingt ans. La moyenne de l’âge du décès se situant autour de quinze ans.

Voir aussi : Développement, croissance et évolution du chaton jusqu'au sevrage.

Sources

Vetopsy.fr

Sandrine Otsmane, comportementaliste-chats.com

Sur le même sujet