Les Amis du Placard, une pièce qui ne laisse personne indifférent

Voici une pièce de théâtre pas comme les autres. "Les amis du placard" s'interroge sur la société et les relations humaines.
8

Sur scène au Théâtre de la Pépinière jusqu’au 31 décembre 2010 Didier Bénureau, Romane Bohringer, Aliénor Marcadé-Séchan et Matthieu Rozé interprètent magistralement cette pièce de Gabor Rassov mise en scène par Pierre Pradinas. Le sujet peut heurter les âmes sensibles, et troublent toutes les autres.

Comédie ou satire de la société consumériste

Le pitch en dit long : Profitant d'une vente promotionnelle dans une grande surface de la région parisienne, Jacques et Odile se sont acheté un couple d'amis. Ils les gardent dans un placard et les sortent régulièrement dans l'espoir de passer de bonnes soirées. Jour après jour, ils se montrent de plus en plus exigeants avec ces amis qu'ils ont tout de même payés assez cher.

Voici donc une vision de notre société de consommation poussée à l’extrême pour pouvoir en scruter ses méandres. Ethiquement, tout le monde est d’accord, c’est inhumain et interdit de traiter ainsi l’être humain. Mais sommes-nous loin du voyeurisme audiovisuel ou de l’esclavagisme moderne. De nos jours, tout peut s’acheter et la valeur se définit par rapport au prix, selon le jeu de l’offre et de la demande.

L’humain est capable d’aller toujours de plus en plus loin, jusqu’à l’inhumain. C’est la démonstration de cette pièce. Acheter des amis c’est amoral, donc où cela pourrait s’arrêter ? Le sexe est manifestement une limite, une intimité à tout de même pas dépassé, en tout cas pour l'instant.

Qui sont ces gens qui achètent des amis ? Voici un couple qui s’ennuie, il leur manque des faire-valoir ! Un couple inculte qui tourne en rond dans leur habitude hebdomadaire. Ils sont inhumains en se donnant des raisons de l’être, ils ont des arguments solides fondés « sur leur bon droit » qui permettent tout. Ils ont l’argent, la maison, la voiture, donc le pouvoir.

Qui sont ces gens en vente ? Ce sont des gens éduqués, et même formés à être vendus (on voit une publicité qui prône l’élevage d’amis bio, plutôt que d’amis industriels). Ils ont tout perdu, et n’ont plus rien à vendre qu’eux-mêmes. Ils sont agréables, ou en tout cas ils essaient d’être bons acteurs dans ce registre. Il se contente du placard déjà bien heureux d’avoir été achetés. Ils récupèrent les miettes, et n’osent pas s’insurger de ses mauvais traitements. En fait, ils ont peur de trouver pire. Et quand arrive un point de non retour, enfin inacceptable pour eux, ils n’arrivent pas à prendre le dessus.

Réflexion sur l’amitié et les sentiments

Le fait que cette pièce mette en vente des êtres humains pour leur amitié pose la question de la place et de la qualité de l’amitié. L’amitié peut-elle rester gratuite de nos jours? Ne cherchons-nous pas un intérêt dans chaque chose, y compris dans l’amitié. L’individualisme, la vie privée de plus en plus difficile à définir, nos vies autocentrées et rythmées, les nouvelles technologies font évoluer la place de l’amitié à un niveau quasi utilitaire ?

Qu’est ce que l’amitié ? C’est parler du beau temps, c’est valoriser les qualités vraies ou fausses de l’autre, c’est partager à minima ses diners mais sans en être trop déranger, c’est passer le temps???

Comme le sous-entend la pièce, l’amitié est-elle devenue juste un faire-valoir, un passe temps, une façade ?

Une pièce qui ne peut pas laisser indifférent

Nous, spectateur, nous faisons partie de cette société, nous, spectateur nous avons payé pour passer un moment, pour voir des personnes(ages) nous révéler une intimité, soit fictive, mais si possible la plus collée à une réalité plausible. Les personnages sont très souvent face au public, le prenant à partie pour expliquer leur point de vue mais aussi pour les positionner. Le spectateur se sent donc investi d’un rôle, celui d’observateur passif de la décadence des principes éthiques.

Heureusement, nous sommes au théâtre devant une fiction, un montage, une création !

A la sortie les avis sont partagés. Les spectateurs sont unanimes sur la qualité de jeu des acteurs, tellement vrais dans leur rôle si complexe. Certains aiment la pièce pour la réflexion qu’elle suscite sur la société, l’amitié. Cette pièce laisse à penser. D’autres n’aiment pas se sentir pris dans un engrenage si négatif, leur malaise prend le pas sur leur plaisir d’aller au spectacle.

Un autre article sur la pièce : « Les amis du placard » spectacle à la Pépinière Théâtre

Sur le même sujet