Sous le sapin et les cadeaux se trouve le sens de Noël

Un des sens premiers de Noël est de ramener la lumière au moment du solstice d'hiver, cette fête est devenue commerciale mais reste chargée d'émotions.

Chaque année, Noël revient avec ses rituels. On allume les bougies de l'Avent, on fait le sapin, on installe la crèche, on décore la maison, on prépare les cadeaux pour chacun, on illumine le jardin, la maison. Bref, c'est un moment particulier de l'année chargé de symboles et de sens pour chaque famille, chaque individu.

La famille et les enfants

Noël est un moment privilégié pour la famille, toutes générations confondues, et chacun y donne un sens propre à sa vision de cet instant. Cette fête, très régulatrice, très conformiste, par toutes ses formes d'expression crée des souvenirs communs et entretient un sentiment d'appartenance à une famille. Dans les fratries, dans les alliances, chacun s'y soumet. Les Français disent d'ailleurs que c'est leur fête préférée, car elle réunit petits et grands, jeunes et vieux. Même les familles les moins soudées veulent croire, en ce jour, en un semblant d'union.

Chacun trouve à sa manière une façon de construire ce lien, cela peut être à travers le partage d'un repas, d'une veillée, l'écoute d'histoires, une réunion autour de la crèche.

Noël, c'est aussi la fête des enfants, une nuit magique où tous les désirs des petits sont réalisés pour le bonheur des parents. Mais ce n'est qu'au début de XVIIIe siècle que l'enfant, promesse d'ascension sociale, est mis en avant dans cette réunion de famille, avant il n'y avait aucun rituel. Noël, c'était un repas et une veillée après la messe.

Un message de paix et de partage

L'annonce de la naissance de Jésus est un message de paix. Cette naissance dans le dénuement vient apporter justice et paix au monde. Le petit enfant n'est pas venu au monde avec puissance et grandeur visible, il est né humble.

Aujourd'hui, la messe de minuit est un moment fort de cette fête religieuse puisque même des non pratiquants et des non croyants s'y rendent.

D'autres trouvent un sens à Noël en faisant leur B. A. dans les associations caritatives qui organisent le jour de Noël une distribution de cadeaux pour les sans domicile fixe, les isolés, les malades, les personnes âgées...

Une extravagance commerciale

Noël est devenue une fête commerciale à la fin du XXe siècle avec l'apparition des grands magasins, cependant la débauche de cadeaux date de l'après-guerre.

On dépense beaucoup d'argent aux cadeaux de Noël, car chaque foyer consacre en moyenne 2,5% de son revenu annuel, soit 600 euros.

À l'heure où les difficultés financières n'épargnent personne, il est bon de redécouvrir que la joie se mesure autrement qu'à la taille et au nombre de cadeaux.

Sur le même sujet