Le personnage de Jack Bauer dans l'imaginaire américain

Les motifs assignés à Jack Bauer dans la série télévisée 24 heures chrono a des référents dans l'imaginaire américain : le cinéma comme la vie quotidienne.
29

Le personnage du héros de 24 heures chrono , Jack Bauer, a des référents dans l’imaginaire américain : le cinéma comme la vie quotidienne. Au cinéma, il ressemble aux héros des films westerns classiques qui à la fin du récit filmique se retrouvent seuls (cavalier solitaire) ou encore au personnage de l’Inspecteur Harry, un cynique cruel qui recourt souvent à la violence pour rétablir l’ordre. Dans la vie quotidienne, le personnage de Jack Bauer fait référence à ce type de héros qui convient à l’Amérique actuelle, cible de plusieurs formes des guerres : nucléaires, biologiques, bactériologiques, etc.

Voici en détail, l’analyse du personnage de Jack Bauer - héros de 24 heures chrono - du point de vue de l’imaginaire américain.

Jack Bauer comparé au cavalier solitaire des westerns classiques

Le personnage de Jack Bauer présente des motifs de ressemblance avec les héros mis en scène dans les films westerns classiques comme La chevauchée fantastique de John Ford, Le duel au soleil de King Vidor, L’homme des vallées perdues de Maxwell Shane, Le train sifflera trois fois de Fred Zinnemann ou encore Rio Bravo de Howard Hawks. Ces films qui ont eu pour cadre l’Ouest américain au 19ème siècle relatent le courage des héros cow-boys qui ont conquis des territoires indiens de l’Amérique du Nord pour bâtir les Etats-Unis. Mais le drame est qu’à la fin chaque film, le héros habile au revolver et justicier des innocents, se retrouve seul et angoissé par sa solitude. Tout autant pour Jack Bauer qui à la fin de chaque saison se retrouve seul et désespéré. Sauf dans les saisons 2 et 7, mais là encore il est dans un état piteux.

Cependant, le choix des auteurs de 24 heures chrono , Joel Surnow et Robert Cochran, de rapprocher le personnage de Jack Bauer aux héros des films westerns classiques est assurément évocateur. Car, si dans l’imaginaire américain les films westerns relatent le mythe fondateur de la nation américaine, Joel Surnow et Robert Cochran à travers 24 heures chrono voudraient faire du personnage de Jack Bauer le mythe fondateur de la nation américaine moderne, mieux de la nation américaine d’après le 11 septembre 2001.

Jack Bauer comparé au personnage de l’Inspecteur Harry

Les motifs assignés au personnage de Jack Bauer correspondent aussi aux caractères du personnage de l’Inspecteur Harry interprété par Clint Eastwood à travers le film Inspecteur Harry de Don Siegel. Dans ce film, comme dans deux autres où Clint Eastwood interprète le personnage de l’Inspecteur Harry ( Magnum Force de Ted Post et L'inspecteur ne renonce jamais de James Fargo) le héros est cynique, cruel et violent, mais très respectueux des lois. On le voit par exemple dans le film de Don Siegel où pour lutter contre la pègre de San Francisco, l’Inspecteur Harry recourt à des méthodes expéditives comme Jack Bauer.

Aussi comme Jack Bauer qui par moment apparaît comme un antihéros, c’est-à-dire un personnage dont la psychologie et l'action sont en rupture avec les critères des héros traditionnels, l’Inspecteur Harry dans un film comme le Retour de l'inspecteur Harry de Clint Eastwood lui-même n’est pas celui qui protège mais plutôt celui qui tue. Il rejoue le même personnage dans L'inspecteur Harry est la dernière cible de Buddy Van Horn.

Jack Bauer : modèle de héros sombre d’une époque troublée

En effet, la situation géostratégique actuelle des Etats-Unis qui veulent être le gendarme du monde afin d’assurer l’équilibre mondial perdu avec la fin de la guerre froide et l’éclatement de l’URSS est en soi conflictogène. Car elle a fini par faire des Etats-Unis une cible indiquée des forces nostalgiques qui autrefois composaient le bloc communiste et ont toujours refusé l’hégémonie américaine. Ces forces développent aujourd’hui des armes nucléaires, biologiques et commanditent des actes terroristes avec la complicité des hommes politiques et des multinationales mêmes américaines pour faire entendre leur voix. Les limites entre le bien et le mal sont donc devenues floues. Car, dans l’Amérique d’aujourd’hui l’ennemi est partout, et peut être n’importe qui, même le président des Etats-Unis d’Amérique!

Chaque époque ayant le héros qui lui ressemble Jack Bauer est celui qui correspond à l’Amérique trouble d’aujourd’hui, une Amérique ciblée par toutes les formes des guerres, menacée par des armes de destructions rapides et complotée de l’intérieur. Et au prorata de cette Amérique, il n’hésite jamais à se sacrifier lui-même et à payer toujours le prix de ses choix : pénétrer illégalement dans l’ambassade chinoise et s’exiler, perdre sa femme à cause de son boulot et en endurer la solitude toute sa vie, s’adonner à la protection des vies humaines et endurer l’éloignement de sa fille, etc.

Jack Bauer est aussi le héros d’une époque où la lutte n’est jamais glorieuse, et où, même la victoire est amère car s’il sauve l’Amérique, la fin de chaque saison le montre seul et désespéré, héros emblématique d’un pays qui définitivement a perdu son innocence.

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jack_Bauer

http://fr.wikipedia.org/wiki/24_heures_chrono

http://24heureschronohommage.over-blog.com/article-24h-chrono-anatomie-d-une-serie-culte-n-6-jack-bauer-1-partie-64501832.html

Sur le même sujet