Sharon Stone : la femme fatale du cinéma américain

Les différents personnages incarnés par l'actrice américaine Sharon Stone sont associés au thème de la femme fatale.
28

Les personnages qu’incarne souvent l’actrice américaine Sharon Stone sont associés au thème de la femme fatale : Lori dans Total recall , Catherine Tramell dans Basic instinct et Last action hero , Carly Norris dans Sliver, May Munro dans L’Expert , Ginger McKenna dans Casino ou encore Nicole Horner dans Diabolique . Dans ces films Sharon Stone joue le rôle d'une sex symbol qui séduit le héros par son charme et le détourne de sa mission. Sa beauté d'une blonde platine sexy, son accoutrement souvent très provocateur... sont autant d’armes qu’elle utilise pour attirer vers elle les héros.

Dans la plupart des films, les réalisateurs ne s’empêchent pas de montrer une Sharon Stone nue avec un corps séduisant ou encore une Sharon Stone qui s'adonne au sadomasochisme. C'est le cas du film L’Expert où elle joue le rôle d'une sadomasochiste soumise ou encore de Basic instinct où elle est une sadomasochiste dominante. Assurément, l'audace des réalisateurs concourrait d'une part à rapprocher les rôles qu’elle incarne aux archétypes des femmes fatales de la mythologie, notamment Aphrodite qui symbolise dans la mythologie grecque un corps féminin très séduisant et une quête effrénée du plaisir sexuel ou encore la Cléopâtre VII (Théa Philopathor) qui passe pour le symbole de la séduction des hommes puissants dans la mythologie égyptienne, et d'autre part à montrer comment le sexe est capable de faire déchoir même les hommes les plus puissants. Voici deux films où le personnage incarné par Sharon Stone est destiné à détourner le héros en se faisant passer pour une sadomasochiste.

Catherine Tramell : la sadomasochiste dominante de Basic instinct

Dans Basic instinct 1 , Sharon Stone incarne le personnage de Catherine Tramell. L’archétype de la femme fatale associé à ce rôle est construit derrière l’image d’une romancière sadomasochiste. Celle-ci, au moment de commencer la rédaction de chacun de ses romans, sauf le premier, fait une fixation sur une personne réelle socialement puissante qu’elle séduit en vue de faire de lui le héros de son roman. De fait, la trame narrative du roman se confond à la fois l’histoire d’amour entre une romancière et un amant devenu héros du roman. La romancière jouant le rôle de la femme fatale de son propre livre, expose ses talents de sadomasochiste jusqu'à rendre son amant amoureux et prisonnier de ses sentiments. Ironie du sort, c'est justement ce moment que Catherine Tramell choisit pour tuer le héros de son roman.

Dans Basic instinct 2 , Catherine Tramell est soupçonnée d'etre l'auteur du meutre de son fiancé et la police envoie un psychanalyste, Michael Glass, établir son profil psychologique. Elle le séduit et l'entraine dans une sexualité sadomasochiste qui le détourne de sa mission.

Le rôle de Catherine Tramell peut être considérée comme étant le pendant féminin d'Hannibal Lecter, un tueur en série de fiction créé par Thomas Harris.

May Munroe : la sadomasochiste soumise de L'Expert (The specialist)

Dans le film L'Expert, May Munroe (Sharon Stone) a vu ses parents assassiner devant ses yeux alors qu'elle n'était encore qu'une enfant. Adulte, elle décide de se venger ces assassins. Elle met son talent de femme fatale en jeu et séduit un des assassins. Elle séduit aussi Ray Quick (Sylvester Stalone), un ancien de la CIA, pour le contraindre à tuer les assassins de ses parents.

Elle manipule Ray Quick jusqu'à lui offrir des relations sexuelles sadomasochistes où elle est soumise. Amoureux, Ray en devient prisonnier et ne peut plus se passer de Munroe.

Il faut tout de même signaler que les femmes fatales dans l'histoire du cinéma sont nombreuses : Rebecca Romijin, Brigitte Bardot, Marylin Manroe ... Mais il faut cependant reconnaitre que les spectacles sadomasochistes et la nudité facile auquels Sharon Stone s'est habitué à livrer à travers les écrans de cinéma l'a valorisée par rapport au thème de la femme fatale ou du sex symbol.

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hannibal_Lecter

( http://fr.wikipedia.org/wiki/Sharon_Stone ).

http://cinema.fluctuat.net/diaporamas/le-top-des-femmes-fatales-au-cinema/

Sur le même sujet