Comment retrouver le mot de passe du Bios des PC portables

Déverrouiller l'accès sécurisé par mot de passe au BIOS des PC portables grâce à un script algorithmique utilisé pour décoder le numéro de série du hachage
195

Vous avez acquis un magnifique ordinateur portable et vous en êtes globalement très satisfait. Mais voilà, un beau jour, alors que vous allumez votre appareil, ce dernier n'arrive pas à "booter" et affiche sur son écran une barre de saisie de mot de passe.

Auriez-vous oublié ce dernier ?

C'est alors que le cauchemar commence. Vous essayez tout d'abord d'accéder aux paramètres du BIOS en relançant le processus de démarrage et en appuyant sur la touche F2 (ou autre selon les modèles et les constructeurs). Mais voilà que l'on se retrouve devant la même fenêtre de saisie d'un password.

Vous allez jusqu'à taper avec candeur votre mot de passe de compte utilisateur de Windows sans bien évidemment obtenir le résultat tant espéré. Au final et au bout de trois tentatives suivies d'un échec, un nouveau message apparaît vous disant que le système a été déconnecté.

Premier réflexe

A présent, vous séchez complétement. Alors, vous pensez qu'il n'y a plus qu'une solution. Vous appelez un ami qui s'y connait et lui demandez de l'aide. En général, on vous dira d'enlever la batterie et d'ouvrir l'accès à la carte mère de votre PC portable pour enlever la pile CR 2032 du BIOS afin que ce dernier se réinitialise une fois l'ordinateur privé de toute trace d'énergie. Avec douceur et crainte vous vous lancez dans l'aventure en vous disant qu'après tout, votre machine n'est plus sous garantie. Mais une fois de plus lors du redémarrage rien n'y fait et vous vous retrouvez devant : « entrer mot de passe ».

L'abus des constructeurs

A ce stade, désespéré à l'idée de ne plus pouvoir vous servir de votre ordinateur et surtout des données se trouvant à l'intérieur de son disque dur, vous contactez la hotline du fabricant. On vous répond avec un aplomb déconcertant que vous devez leur faire parvenir l'appareil à vos frais et en vous acquittant du paiement d'une intervention destinée à vous réattribuer un code d'accès BIOS pour un montant de 80 à 150 € environ.

Quelle belle arnaque, allez-vous alors penser en vous maudissant d'avoir choisi cette marque de produits informatiques !

Pourquoi à ce compte là ne pas acheter, pour cent Euros de plus, un mini-pc et oublier vos tracas tout en faisant le deuil de vos données.

Halte-là ! Ne baissez pas si facilement les bras car une solution existe et il n'est pas nécessaire d'être un informaticien confirmé pour la mettre en œuvre.

D'où provient ce mot de passe ?

Le mot de passe en question a été stocké lors de la fabrication par le constructeur dans la mémoire ROM (Read Only Memory) qui conserve les informations en lecture lorsque le circuit électronique n'est plus alimenté en tension contrairement à la RAM (Random Access Memory) qui les conserve aussi en écriture. On ne peut donc pas modifier ce mot de passe à moins de disposer de l'appareil d'usine permettant de le faire. Le fabricant utilise un système de hachage cryptographique afin d'élaborer ce code d'accès. En clair : supprimer toute source d'alimentation en électricité ne sert à rien.

Que faire ?

La solution réside dans l'exploitation du message apparaissant lors de la troisième tentative infructueuse de saisie du code. Ce dernier se présente la plupart du temps sous la forme : « System disabled ». Un numéro de hachage ou de série suit le message sous une forme alphanumérique ou numérique à plusieurs chiffres décimaux …

Des informaticiens ont réalisé des solutions algorithmiques permettant de retrouver les mots de passe potentiellement utilisés à partir des numéros de série des messages d'erreurs. Il suffit donc de se référer à un tableau répertoriant les scripts élaborés en langage de programmation « multi-paradigme » Python . Ces petits programmes sont à choisir et à utiliser en fonction de la référence du BIOS et du mode de codage (Hash).

Une fois trouvé et téléchargé sur un autre ordinateur, il faut lancer le fichier (.py) idoine en utilisant si besoin le logiciel de programmation Python préalablement installé. On tape ensuite le numéro de série du codage et on obtient alors une liste de mots de passe potentiels. Il ne reste plus qu'à essayer tous les mots de passe sur son portable bloqué. Une fois l'accès au BIOS rétabli, il convient de désactiver l'option mot de passe de ce dernier et le tour est joué.

Sur le même sujet