user_images/160833_fr_mypicture.jpg

LISE PATHÉ

Publié dans : Les articles Nature & Animaux de Lise Pathé

Le condor des Andes, emblème de l'Amérique du Sud

Espèce menacée, le plus grand rapace sur Terre, oiseau sociable et pourtant charognard, est devenu symbole de tout un continent.

Une dizaine de kilos, un collier blanc autour du cou et une tête dénudée avec juste, chez le mâle, une crête au-dessus du crâne : le condor des Andes ne gagnerait pas, pour sûr, un concours de beauté dans la catégorie « oiseaux » ! Mais il y a une certaine noblesse à voir voler dans le ciel. De dessous, son plumage noir presque métallique et ses rémiges secondaires – qui lui servent de gouvernail – en font un oiseau tout de suite reconnaissable. Vu du dessus, c'est sa couverture alaire blanche contrastant avec le reste du plumage, qui en font un rapace unique.

Roi de la Patagonie

Ce territoire du sud de l'Amérique du Sud dont le seul nom évoque les grands espaces et une nature rude est le territoire de prédilection du condor des Andes, le plus grand oiseau qui peuple notre planète après l'albatros hurleur, géant des mers. En effet, la taille du condor adulte peut dépasser le mètre et lorsqu'il déploie ses ailes, son envergure avoisine les 3 mètres. Il plane essentiellement, cherchant inlassablement à jouer avec les courants thermiques et rares sont ses battements d'ailes, ce qui lui donne son air si majestueux. Inscrite sur la liste des espèces menacées de l'UICN – environ 10 000 individus seulement en 2009 – et autrefois présente sur tout le continent sud-américain, l'espèce voit maintenant sa population concentrée dans les montagnes de la cordillère des Andes, entre 3000 et 3500 mètres d'altitude, en Patagonie, ainsi que sur les côtes de l'Atlantique où il est niché sur des falaises qui tombent en à-pic vers la mer.

Charognard il est, charognard il reste

Accipitridé, cela signifie que c'est un rapace diurne. Et qui dit rapace dit aussi qu'il se nourrit essentiellement des cadavres d'animaux qui sont à sa portée (d'où son rôle de « nettoyeur nécrophage ») : lamas, alpaga, cerfs, bovins, lapins, etc. S'il peut rester jusqu'à deux semaines sans se nourrir, cela lui arrive parfois de s'attaquer à des proies vivantes en cas de trop forte disette. Dans ce cas, il s'attaque en priorité aux animaux malades ou plus faibles, mais une souris ou un lézard feront aussi l'affaire !

Unis pour la vie

Le condor des Andes atteint sa maturité sexuelle entre l'âge de 5 et 8 ans et lorsqu'il trouve chaussure à son pied, c'est pour la vie ! Mais le couple ne vit pas reclus, comme c'est le cas chez d'autres espèces d'oiseaux. Extrêmement sociable – un fait assez rare chez les rapaces – il retrouve un groupe d'une vingtaine d'autres condors régulièrement pour échanger des informations, sur les localisation de proies potentielles, notamment. Cependant, le lieu de regroupement est à l'écart du foyer conjugal où se trouve le nid du couple. Et, curiosité de l'espèce, le condor ne possédant pas de cordes vocales, aussi, c'est par des râles, par le regard et par un langage corporel complexe qu'il communique avec ses congénères.

Son nom évoque à lui tout un continent !

On retrouve l'image du condor des Andes dans tous les pays du continent : il fut sur les armoiries du Chili, de la Bolivie, de l'Equateur, de la Colombie et du Pérou. Représenté sur les timbres, il a été tamponné par les services postaux de l'Argentine et du Vénézuela, entre autres. Et dans chacun de ces pays, il est symbole de liberté, de force, de pouvoir, de grandeur ou d'horizon sans limite. Pour certains, il est même le digne représentant de l'ensemble du règne animal à lui tout seul !

À propos de l'auteur

user_images/160833_fr_mypicture.jpg

LISE PATHÉ

La « musécriture » est ma vie !Musique et écriture !Entre Tosca, Mozart et La
  • 283

    Articles
  • 21

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!