Bien choisir les pneus pour sa voiture

Pneus neufs ou rechapés, lesquels choisir? Pneus d'été et pneus d'hiver... À chaque temps son type de pneu pour rouler en toute sécurité.
11

Dès que le mauvais temps arrive, les publicités pour les pneus montrent aussi le bout de leur nez! Mais comment choisir le bon pneu, celui qui sera adapté à sa conduite et à son véhicule dans cette jungle des modèles proposés?

Quel que soit le pneu...

Il doit être idéalement gonflé et la pression doit être vérifiée avant chaque long trajet. Selon les modèles de voiture et la charge du véhicule, la pression demandée est différente. Pas besoin d'être un fin mécanicien pour savoir, c'est inscrit sur le rebord de la portière, côté conducteur.

Généralement, la pression demandée est différente selon que la voiture est chargée ou pas. Et si la pression est vérifiée après que l'on a roulé, les chiffres seront faussés, car elle augmente naturellement sitôt que la température augmente. Et comme les frottements du pneu sur la route font augmenter la température, il suffira, pour compenser, de descendre d'un ou deux bars la pression recommandée par le constructeur automobile.

Mais gonfler un pneu usé peut aussi s'avérer dangereux! Aussi, une inspection régulière s'impose: la sculpture du pneu ne doit pas être inférieure à 0,6 millimètre pour que la voiture garde son adhérence à la route. De même, si en roulant, la voiture tire à gauche ou à droite ou si des vibrations se font sentir, il vaudra mieux s'arrêter et vérifier l'état des pneus, car ils peuvent en être la cause et provoquer un accident.

Le pneu économique

Changer ses pneus est un investissement dont les conducteurs ont parfois du mal à comprendre l'importance. Pour cela, quantité de garages et enseignes automobiles proposent des pneus un peu moins chers: les pneus rechapés. Mais ce ne sont pas des pneus neufs!

Prélevés sur des carcasses de voitures soigneusement inspectées, ces pneus – usés, dès lors qu'ils ont déjà servi – sont recyclés pour connaître une nouvelle vie. Ils sont poncés, avant qu'une semelle neuve leur soit appliquée. Ainsi, le tour est joué, le pneu retrouve son adhérence à la route ! Mais sa durée de vie peut être bien inférieure à un pneu neuf, encore faut-il le rappeler, et ce, malgré les progrès accomplis ces dernières années en matière de remoulage.

Les pneus de saison

On le sait, conduire sur un sol sec ou par temps de pluie, ce n'est pas la même histoire! Les chaussées mouillées sont toujours beaucoup plus glissantes. C'est pourquoi de plus en plus de propriétaires de véhicules possèdent plusieurs paires de pneus qu'ils intervertissent au printemps et à l'automne: des pneus standard et des pneus d'hiver, dont l'architecture est adaptée aux projection d'eau (la pluie est chassée sur le côté de façon à ne pas gêner l'adhérence du véhicule à la route et le freinage).

Et, à moins de changer de véhicule tous les six mois, cette astuce peut vite devenir payante:

  • un achat groupé de pneus donne souvent lieu à des réductions,
  • une voiture consomme moins lorsque ses pneus sont adaptés à la météo,
  • en alternant les pneus tous les six mois, ils s'usent moins vite.

La roue de secours

Un clou et c'est la crevaison! Il faut alors remplacer le pneu crevé par la galette, souvent cachée au fond du coffre. Mais son utilisation doit être temporaire et sa pression vérifiée régulièrement. Au moment de troquer la roue de secours contre un pneu neuf, il faudra penser aussi à changer son copain de droite ou de gauche, car une trop grande différence d'usure entre deux pneus peut aussi provoquer, au mieux, un défaut d'équilibrage, et au pire, un accident. Une loi sur la sécurité routière dispose d'ailleurs que la différence d'usure entre deux pneus doit être inférieure à 0,5 millimètre.

Sur le même sujet