user_images/180903_fr_lucatambur.jpg

LUCA TAMBURELLI

Publié dans : Les articles Économie & Finances de Luca Tamburelli

Les entreprises protagonistes de reprise économique et embauches

Il y a déjà une reprise économique, mais pas comme la plupart des gens s'attendent. Création d'emplois et progrès économique ne seront plus les mêmes.

La consommation mondiale de matières premières a été multipliée par trois en quatre décennies

Dans les années 70, notre planète comptait environ 2 milliards d'habitants. En 40 ans, la population mondiale a plus que triplé, dépassant les 7 milliards d'individus. Dans la même période, le nombre de véhicules circulant, et consommant du pétrole, a été multiplié par 20, pour arriver à environ 800 millions de véhicules. En Chine, par exemple, au début de ce siècle, le marché des voitures n'arrivait même pas à deux millions de voitures vendues par an. Sur le marché chinois, en 2012, se sont vendues plus de 10 millions de voitures neuves, ce qui en fait le deuxième marché après celui des États-Unis avec environ 14 millions de voitures neuves vendues.

La crise énergétique poursuivra son aggravation

Comment voulons-nous que le pétrole, le gaz et le charbon puissent continuer d'être consommés à ce rythme, sans devenir de plus en plus chers? Il en va de même pour les autres matières premières, cuivre, métaux, etc. Même l'eau n'est plus suffisante. L'unique espoir d'éviter une pénurie hydrique très pénalisante dans les prochaines décennies, c'est les progrès des techniques de désalinisation. On ne comprend pas pourquoi les politiciens s'obstinent à promettre une reprise économique ou un redémarrage quoique minime de la croissance. La quantité de la production et de la consommation par individu ne peut que continuer à diminuer dans les années à venir. Le consumérisme, cette modalité de fonctionnement économique qui nous pousse à consommer toujours plus en prétextant que c'est bien pour l'économie, est insoutenable. Quel parent avisé inciterait ses enfants à consommer plus pour promouvoir le bien-être de la famille ?

Les voix à parcourir pour créer des emplois et sortir de la crise

Sans vouloir tout révolutionner, il y a une évolution positive et créatrice d'emplois qui commence à se dégager. En voici quelques points:

  1. Dans l'entreprise, vu que c'est difficile d'augmenter les salaires, les cotisations sociales étant très élevées à cause de l'augmentation du nombre de retraités, il y a d'autres manières de motiver les salariés à travailler mieux. La participation aux bénéfices, l'actionnariat des employés sont utilisés avec succès même par des géants comme Google. On peut l'obtenir même via des instruments juridiques accessibles aux PME comme la coopérative ou la société par actions simplifiée.
  2. Les frais de publicité peuvent être réduits en s'associant avec des entreprises du même secteur, comme fait par exemple le groupement d'intérêt économique (G.I.E) Cap France bâtiment, qui fédère une centaine d'entreprises dans un unique site avec une stratégie Web marketing commune.
  3. Le cost cutting, la réduction des coûts, l'optimisation des ressources doivent être encouragés par tous les moyens.
  4. Les investissements qui améliorent la qualité de vie dans l'entreprise, la convivialité et les relations entre employés, sont rentables. Une salle de ping-pong, un baby-foot, peuvent aussi améliorer leur rendement physique.
  5. Les locaux de l'entreprise devraient savoir conjuguer l'économie d'énergie avec une ergonomie et une esthétique qui puissent faciliter le travail.
  6. La communication via Web et réseaux sociaux avec ses clients devient de plus en plus déterminante pour une stratégie commerciale efficace. Dans certains cas, on peut utiliser les nouvelles technologies de l'information pour promouvoir la communication et l'entente entre employés, pour faire de son entreprise une vraie communauté de travail qui échange informations et connaissances au profit de tout un chacun et de la compétitivité.
  7. La formation professionnelle continuée tout au long de sa carrière est désormais essentielle.
Même si le communisme est irréalisable, même s'il y a des erreurs dans la doctrine marxiste, sur une chose Karl Marx avait raison, à mon avis : la séparation entre propriété des moyens de production (donc l'entreprise) et travail est aliénante. Aujourd'hui, les entreprises ont beaucoup de moyens pour l'atténuer ou la dépasser.

À propos de l'auteur

user_images/180903_fr_lucatambur.jpg

LUCA TAMBURELLI

Avant l'arrivée d'internet, j'étais juriste, ayant obtenu une
  • 22

    Articles
  • 7

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!