Radiations et contamination nucléaire, bonnes pour la santé !

Une radioactivité supérieure aux limites établies par le gouvernement serait bonne pour la santé (selon la télé américaine) ou pas si nuisible.
11

L'énergie est au centre d'un débat qui requiert modération et capacité de dialogue, sans diaboliser les solutions différentes ou contraires à ses principes. Néanmoins, il faudrait se tenir à un minimum d'objectivité scientifique.

La radiation nucléaire est bonne pour la santé

Ann Coulter, populaire écrivaine appartenant au camp des conservateurs aux Etats-Unis, est apparue dans la très populaire émission télé " O'Reilly Factor " (à orientation conservatrice) pour avancer un argument qu'elle a prôné dans une colonne éditoriale: la radiation nucléaire est "bonne pour vous" ( it's good for you).

Dans cet exploit éditorial et scientifique dont le titre est "Un rayonnant (!) rapport sur les radiations," Mme Coulter a dit que beaucoup de scientifiques ont étudié les effets des radiations et ont constaté qu'"à un certain niveau - beaucoup plus haut que les minimums fixés par le gouvernement américain - la radiation nucléaire est bonne pour vous" et, en réalité, réduit le risque de cancer.

Il faut voir le coté positif des radiations nucléaires !

Cela est tout à fait passionnant. Abandonnons les vieux clichés ringards, adoptons la "Coulter attitude"!

Les épinards sont radioactifs? Tant mieux, c'est peut-être là le secret de la vigueur de Popeye. Le lait est contaminé? Positivons: d'abord il se conserve beaucoup plus longtemps, car les radiations tuent les bactéries; en plus, sa luminescence nous permettra de ne plus jamais l'oublier hors du réfrigérateur la nuit.

Il y a des sites qui proposent des échanges de maisons pour les vacances. Mme Coulter et ses adeptes pourraient peut-être échanger leur maison américaine avec une jolie villa avec terrasse à Fukushima, pour des vacances thérapeutiques...

Si on adopte la même logique, on peut affirmer, par exemple, qu'un médecin français a inventé un procédé contre la calvitie ayant arrêté toute chute de cheveux de ses "patients". Il s'agit d'un certain Joseph Ignace Guillotin.

Les effets des radiations nucléaires sur la santé sont surtout psychologiques !

La BBC, elle, étaye scientifiquement ses argumentations tendant à minimiser le risque nucléaire. La thèse de l' article du professeur de "perception publique du risque" David Spiegelhalter (en allemand, son nom signifie "celui qui arrête le miroir"), de la prestigieuse université de Cambridge est la suivante : la plus grande partie des dégâts produits par les radiations nucléaires sur la santé sont de nature psychologique. Le fameux Docteur Folamour, avec son "comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombe (nucléaire)", a fait des émules.

M. Spiegelhalter nous explique que "87.000 survivants de Hiroshima et Nagasaki ont été suivis pour leurs vies entières. Avant 1992, plus de 40.000 étaient morts, mais il a été évalué que seulement 690 de ces morts étaient dues aux radiations. De nouveau, les effets psychologiques étaient majeurs". Cela relève de la prestidigitation statistique. En effet, sur les environs 340 à 350.000 habitants de Hiroshima, selon les évaluations trouvées par exemple sur Wikipédia, jusqu'à 200.000 étaient morts avant 1950, en raison du cancer et d'autres effets à long terme.

Encore le professeur : "Une radiographie sur l'ensemble de votre corps peut vous livrer une quantité de radiations équivalente à être à 2 km et demi du centre de l'explosion de Hiroshima." Difficile de le croire, compte tenu du fait que, selon les sources qu'on peut trouver sur le Web, l'explosion nucléaire avait complètement rasé au sol 12 km² du centre-ville.

À certaines conditions, le risque de radioactivité est nul

Il faut néanmoins admettre qu'une centrale nucléaire est totalement sûre, pourvu qu'elle respecte quelques simples conditions :

  1. Être à l'abri de tout tremblement de terre
  2. Être à l'abri de tout attentat terroriste
  3. Être à l'abri de toute chute accidentelle d'avion
  4. Être à l'abri de tout incendie
  5. Être à l'abri de toute inondation
  6. Être à l'abri de tout ouragan
  7. Être à l'abri de tout incident technique
  8. Être à l'abri de toute coupure de courant durant plus de quelques heures
  9. Être à l'abri de toute météorite.

Ou alors, encore plus facile, si on suit le raisonnement du professeur Spiegelhalter: on affecte une équipe de psychologues à la "guérison" de tout groupe d'individus qui ont subi une dose élevée de radioactivité nucléaire.

Autre assurance pour le moins psychologique : signer la pétition pour sortir du nucléaire de Greenpeace.

Sur le même sujet