Sortir du nucléaire avec les énergies renouvelables: le coût

Le coût du kilowatt-heure du photovoltaÏque et de l'éolien, tous frais confondus, est proche de celui du nucléaire et du gaz. Les chiffres, hors subventions
11

La diffusion des énergies renouvelables est telle qu'on peut désormais comparer le coût des kilowatts produits avec les deux technologies de production d'électricité «verte» plus prometteuses, la photovoltaïque et l'éolienne, avec le coût de production des technologies traditionnelles plus répandues sur la planète, le nucléaire et le gaz. Un chiffre remarquable : au Portugal, l'électricité produite par les énergies renouvelables « représente maintenant approximativement 36% de l'électricité consommée» , selon Camille Serre et Alexander Ochs du WorldWatchInstitute.

La production d'énergie électrique en France, en pourcentage par source

Les chiffres varient légèrement selon les sources d'information, comme d'habitude. Néanmoins, il y a un consensus assez stable autour de la répartition suivante : 78 % pour le nucléaire, 12% pour les énergies renouvelables (dont 4% pour l'énergie éolienne, 6% pour l'hydroélectrique et 1% pour le photovoltaïque), et 10% pour les carburants fossiles : surtout gaz, et moins charbon et huile combustible.

Le coût de production de l'électricité via l'énergie éolienne

Il est difficile d'être précis. Qui plus est, les estimations varient en fonction de l'orientation politique ou de l'appartenance aux différentes catégories professionnelles de ceux qui écrivent. Il convient d'analyser des chiffres qui prennent en considération le coût final de production du kilowatt-heure par l'énergie éolienne, en tenant compte du prix de l'installation et de sa durée. Il y a une estimation de l' Energy Information Administration des USA : 9 centimes d'Euro (12 centimes de Dollar) le kilowatt-heure. La même administration estime à 4,5 centimes le kilowatt-heure le coût de l'électricité produite avec le gaz naturel. Evidemment, les critères pour calculer les coûts de production et d'amortissement d'une centrale à gaz, ainsi que le coût pour dépolluer l'environnement, et le coût de la pollution pour la santé publique, varient en fonction de l'indépendance de la source vis-à-vis des énormes intérêts économiques liés à l'énergie. Il faudrait aussi considérer que le gaz naturel est moins cher aux USA qu'en France.

Le coût de production de l'électricité via une centrale nucléaire

Difficile de l'estimer, car il y a trop de variables. Il faudrait connaître le prix de la construction d’une centrale nucléaire, de son approvisionnement en uranium, dont le prix ne cesse d'augmenter, du traitement des scories radioactives, et celui de son démantèlement après une quarantaine d’années de service. Il y a aussi les coûts du personnel préposé à l’entretien et au fonctionnement d’une centrale nucléaire. Cette dernière exige des centaines d'employés, (300 rien que pour un seul réacteur EPR à Flamanville, voir la brochure de EDF) alors qu'un grand parc éolien requiert un travail d'entretien dérisoire et aucun employé affecté en permanence.

L'énergie éolienne pourrait avoir le vent en poupe

C'est en tout cas le pari de Warren Buffett , considéré à niveau planétaire comme l'un des investisseurs les plus intelligents et performants. La compagnie de production d'électricité qu'il contrôle, la MidAmerican, est en passe de devenir le majeur producteur d'énergie éolienne aux États-Unis, avec une puissance installée prévue de 2909 mégawatts à la fin de cette année. Depuis le début de ce siècle, la production mondiale d'énergie éolienne a connu une croissance annuelle d'au moins 20 % par an en moyenne.

Combien d'éoliennes seraient nécessaires pour approvisionner en électricité toute la France?

Il y a des éoliennes Alsthom qui produisent 6 mégawatt heure. L'Enercon M 126 arrive à sept. Mégawatt heure veut dire 1000 kilowatt-heure, donc si l'on estime la consommation d'un foyer à un kilowatt par heure pour une moyenne de 24 heures, une grosse éolienne suffit pour la consommation d'électricité privée de 7000 foyers. Même si on divise ce chiffre par deux pour escompter les heures de vent faible, on obtient 10 000 personnes. Or, si l'on prend en compte une capacité de production moyenne par éolienne de trois mégawatts heure, on ajoute 80% de plus pour l'industrie, le commerce, les transports et l'éclairage public, 30 - 35 000 éoliennes suffiraient pour toute la France. Le 7% produit par l'hydraulique et le photovoltaïque, pourrait compenser la diminution de production dans les rares jours de vent faible dans tout l'hexagone. Il faut considérer qu'un vent à 15 km heure suffit pour faire fonctionner une éolienne.

Même pour ceux qui considèrent les éoliennes comme une atteinte à la beauté paysage, cela ferait environ 350 éoliennes par département, voire à peine 200, vu qu'en bonne partie elles seraient installées au large sur les côtes, offshore. S ans compter qu'il y a pas mal de gens qui les considèrent belles et rassurantes.

Le coût de production de l'électricité via l'énergie photovoltaïque

Solarbuzz.com , un site de recherche sur l'énergie photovoltaïque qui, il faut l'admettre, lui est plutôt favorable, estime que le coût de production aux USA, tout frais d'installation confondu, est de 30,5 centimes de dollar le kilowatt heure pour les particuliers et 16,2 pour les grandes installations industrielles de panneaux photovoltaïques. Cher? Attention, il faut savoir que le coût de production de l'électricité photovoltaïque est égal au prix pour l'utilisateur particulier, à différence de l'électricité produite avec le gaz ou autre et revendue par EDF et ses concurrents.

Sortir du nucléaire

Les évènements des derniers jours n'ont pas besoin de commentaires, surtout pour ceux qui retiennent que même une seule vie humaine n'a pas de prix. Cette vidéo en anglais montre une interview de Russia Today, source qui ne saurait être accusée d'être trop écologiste, avec un ingénieur écossais, consultant indépendant de l'industrie nucléaire. Il dit trois choses :

  1. Sur la planète, Japon compris, il y a 440 réacteurs nucléaires dans les centrales électriques nucléaires, qui ont été conçus sur le modèle des réacteurs nucléaires des sous-marins utilisés pendant la deuxième guerre mondiale. Inadéquats, étant basés sur le schéma limité par les contraintes d'espace d'un sous-marin, et technologiquement dépassés
  2. Aucun pays technologiquement avancé n'aurait pu éviter, si frappé par un tel tremblement de terre, la catastrophe nucléaire
  3. Vraisemblablement, la fusion du réacteur numéro deux a déjà commencé, et a déjà atteint la base du réacteur. Le scénario qui en découle est absolument cauchemardesque, car il n'y a pas de niveau d'exposition aux radiations inoffensif pour les êtres humains.

Sur le même sujet