La Sévillane

La sévillane est une danse typique, directement issue du folklore andalou, malheureusement encore trop peu connue en France.
38

Née en Andalousie, et particulièrement attachée à la ville dont elle porte le nom, la sévillane est une danse unique en son genre.

La sévillane, une danse directement issue du folklore andalou

On dit souvent – un peu schématiquement peut-être – que les petites filles à Séville savent danser la sévillane avant de savoir marcher ! Cette affirmation porte tout son sens.

On danse beaucoup la sévillane pendant la Féria de Séville, mais à toutes les fêtes andalouses en général.

Au temps de la Féria, on danse toute la nuit sévillanes et rumbas, les entrecoupant avec quelques bouchées de jamon (jambon du pays), de queso de oveja (fromage de brebis) et quelques gorgées de manzanilla (vin blanc typique). Les familles donnent ces fêtes dans les casetas – littéralement petites maisons – sortes de tentes privées qui composent la Féria.

Aussi, la sévillane marque avant tout la fête, le bonheur de vivre et la séduction.

Les magnifiques robes andalouses sont d’ailleurs très attachées à la sévillane.

La sévillane, une danse de la séduction

La grande caractéristique de la sévillane est d’être une danse de la séduction. Aussi le regard est très important. Les deux partenaires ne se quittent pas des yeux tout au long de la danse.

La danse est composée de quatre parties : la rencontre, la séduction, la dispute et la réconciliation. A chaque partie correspondent des pas précis que les deux partenaires exécutent face à face.

Les pas de sévillanes sont faits de rapprochements et d’éloignements. Les corps se croisent, se frôlent parfois, mais ne se rencontrent jamais.

La sévillane, une danse technique

La sévillane fait partie du répertoire flamenco. C’est une danse à 6 temps.

Elle revêt plusieurs variantes. Si la forme la plus traditionnelle reste la danse à deux (homme – femme ou femme – femme), on peut également la danser à quatre, ou même en ronde. Ou pourquoi pas seul ? Aujourd’hui on observe également des variantes chorégraphiées qui modifient les pas traditionnels.

Les sévillanes sont généralement chantées. Il en existe cependant des versions instrumentales.

Si le rythme est toujours le même, les thèmes des chansons de sévillanes sont en revanche très différents : amour bien sûr, mais aussi traditions sévillanes ou tout autre thème…

Les sévillanes reprennent les codes du flamenco avec les golpes (coups, pieds à plat), tacones (coups avec le talons), plantas (coups avec la plante du pied)…

Les jeux de mains sont également très importants. Plus la femme bouge les poignées et les doigts avec grâce, plus sa danse est réussie et séduisante.

La sévillane traduit vraiment l'ambiance qui règne dans la ville dont elle porte le nom : la joie de vivre, le soleil, la fête... et le caractère.

Sur le même sujet