user_images/207362_fr_50416_1294.jpg

LUDOVIC DUBS

Publié dans : Les articles Famille & Relations de Ludovic Dubs

Comment pratiquer une fellation ?

La fellation est un acte sexuel simple, à portée de tous, mais qui demande un certain savoir-faire pour ne pas être douloureux.

La fellation a pour but d'introduire le sexe d'un homme dans la bouche, afin de procurer un plaisir pouvant aller jusqu'à l'orgasme. La langue, les lèvres et les doigts permettent de pratiquer la fellation, qui peut être réalisée en préliminaire ou comme acte sexuel principal.

Le gland étant une zone extrêmement sensible, il est préférable de comprendre le mécanisme de la fellation et de suivre quelques conseils afin de ne pas faire mal à son partenaire.

Comment ça marche?

La langue est composée de 17 muscles. Elle est donc parfaitement adaptée pour stimuler les zones érogènes du pénis et donc l'hypothalamus, qui est l'organe du plaisir situé dans le cerveau.

L'hypothalamus, stimulé par ces zones érogènes, va déclencher une dilatation plus importante des vaisseaux sanguins et donc permettre au pénis d'être en érection. Résultat: la verge va se durcir, et le gland va grossir. Pour finir, plus l'hypothalamus est stimulé, et plus le débit sanguin sera important, permettant une éjaculation plus puissante.

Les zones érogènes du pénis

Le pénis compte 7 zones érogènes plus ou moins sensibles:

  • Le gland (la zone érogène la plus sensible de toutes).
  • La couronne (la partie charnue entourant le gland).
  • Le frein (placé derrière le gland, il ressemble à un fil).
  • La hampe (allant de la base de la verge jusqu'à la couronne).
  • Les testicules (à manipuler avec précaution).
  • La zone prostatique (située derrière les testicules).
  • L'intérieur des cuisses (tout près des testicules).

Comment pratiquer une fellation?

Commencer par une douce masturbation, en caressant la hampe, les testicules, la zone prostatique et l'intérieur des cuisses. Lécher délicatement les zones érogènes du pénis, en partant de l'intérieur des cuisses jusqu'au gland.Si la verge a un prépuce (peau protégeant le gland), tirer doucement sur celui-ci en jouant avec votre langue et vos lèvres. Le gland doit finir dans la bouche.Lécher abondamment toute la verge et saliver sur le gland. Le gland étant une zone très sensible, une masturbation "à sec" peut vite devenir douloureuse pour votre partenaire. Un seul mot d'ordre: le changement!Durant la fellation, vous devez impérativement changer fréquemment de zone érogène, en passant du gland à la couronne, puis au frein… à l'aide de votre langue et de vos lèvres.

La clef, c'est aussi de changer de rythme! En alternant succion et masturbation. En s'y prenant doucement, puis rapidement. En caressant le gland avec les lèvres, puis en avalant toute la verge dans la bouche…

Vous pouvez aussi alterner caresse et frottement si votre partenaire a des zones érogènes plus ou moins sensibles. En effet, certains hommes reçoivent énormément de plaisir quand on frotte le gland ou le frein avec la paume d'une main (ou à l'aide d'un doigt pour commencer et vérifier). Cette pratique est à double tranchant. Soit votre partenaire monte au ciel, soit il crie de douleur. C'est à vous d'avoir le doigté nécessaire pour juger de sa sensibilité. En outre, les hommes n'ayant pas de prépuce (circoncis) ont souvent un gland beaucoup moins sensible et qui nécessite donc des gestes et une succion plus ferme.

Comme ci-dessus, l'utilisation des dents est généralement à proscrire. Bien que certains hommes perçoivent un vrai plaisir en sentant leur frein frotter délicatement sur les molaires... Là aussi, c'est à vous de regarder les réactions de votre partenaire pour voir ce qui le fait grimacer et ce qui le fait fondre.

Continuez à masturber la verge durant la fellation. L'alternance des deux ou les deux ensembles sont un plaisir garanti pour votre partenaire.Si vous souhaitez faire jouir votre partenaire par le biais de la fellation (ceci après avoir bien pris votre temps sur la fellation elle-même), il faudra masturber votre partenaire à un rythme régulier, en n'oubliant pas d'humidifier le gland pour qu'il ne soit jamais sec.

Dernier conseil

Pour qu'une fellation soit parfaite et extrêmement agréable, il faut que les deux partenaires y prennent un vrai plaisir. En effet, si la personne qui pratique la fellation a une vraie envie et un vrai plaisir de la faire, alors les gestes seront plus intenses. Résultat: le plaisir sera partagé et communicatif, et l'orgasme d'autant plus puissant!

Source : Wikipédia - Doctissimo...

À propos de l'auteur

user_images/207362_fr_50416_1294.jpg

LUDOVIC DUBS

Auteur depuis 2007, mon livre "Allez au diable !" a été
  • 45

    Articles
  • 13

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!