Bilbao : une mutation réussie

Alors qu'elle avait la réputation d'une cité industrielle terne, la capitale basque s'est transformée en une destination touristique majeure.
9

La crise industrielle des années 1980 a donné à Bilbao l'image d'une ville polluée et constituée de nombreuses friches industrielles, suite aux difficultés des entreprises dont les activités étaient fondées sur la métallurgie et la sidérurgie.

Parallèlement à la reconversion économique vers les activités de services et les activités industrielles à plus forte valeur ajoutée, la municipalité a entrepris de nombreux programmes pour gommer cette image avec succès.

Bilbao au XXème siècle : de la prospérité à la crise

Au début du XXème siècle, Bilbao est l'une des villes les plus riches d'Espagne : de nombreuses grandes compagnies telles qu' Euskalduna pour la construction de bateaux, Hidroeléctrica Ibérica , pour l'énergie électrique ou Altos Hornos de Viscaya pour la sidérurgie s'y installent et contribuent à son développement. La ville s'étend progressivement et de nouveaux quartiers comme Basurto ou Begona sont aménagés.

La Guerre civile (1936-1939) met un frein à cette croissance avant que la crise industrielle des années 1980 donne à Bilbao l'image d'une ville polluée et constituée de nombreuses friches industrielles, à la suite des difficultés des entreprises dont les activités étaient fondées sur la métallurgie et la sidérurgie.

Une reconversion économique vers des activités de service et des activités industrielles à plus forte valeur ajoutée combinée à des programmes de rénovation conduits par la municipalité ont redoré le blason de Bilbao.

Un plan de revitalisation volontariste

A travers « Bilbao Ria 2000 », une société anonyme qui compte pour actionnaires le gouvernement basque, la province de Biscaye et les municipalités concernées, 735 millions d'euros sont investis à partir de 1991. La candidature de la ville pour accueillir l'antenne européenne de la Fondation Solomon R. Guggenheim en constitue l'élément phare.

Dès 1997, la métamorphose de la ville est significative et perceptible à travers les réalisations architecturales qui s'y inscrivent : le Musée Guggenheim , mais aussi, le Pont de Santiago Calatrava, le Palacio Euskalduna ou la Tour Iberdrola en sont les principaux exemples.

Bilbao, ville touristique

Ce vaste plan de rénovation a fait de Bilbao une ville touristique. Entre 1992 et 2002, le nombre de nuitées passées double, permettant de créer 6 000 places hôtelières. En 2004, Bilbao connaît une affluence record, dépassant pour la première fois celle de la très prisée ville balnéaire de Saint-Sébastien.

Ce succès touristique peut aussi s'expliquer par la dimension environnementale de cette rénovation que matérialise la présence du tramway dans la ville. Par ailleurs, de nombreux parcs très soignés agrémentent l'espace bilbane au point que l'on y avance parfois le chiffre de 7 m² d'espaces verts par habitant.

La cité basque ne semble pas prête à s'arrêter là et le plan plan « Stratégie 2010 : Bilbao cité globale » vise à développer les initiatives économiques tout en continuant à favoriser un cadre de vie harmonieux pour les entreprises et les habitants.

Sur le même sujet