De la grandeur des petits footballeurs

Dans un football athlétique fondé sur la puissance de ses joueurs, les petits apportent une touche de technique, un soupçon d'élégance et un grain de folie.
22

S'il est un des sports les plus ouverts à des pratiquants de toute origine sociale, le football laisse également peu de place à une discrimination fondée sur les caractéristiques physiques de ses joueurs, comme le montre l'exemple de Lionel Messi , le meilleur d'entre eux.

Les petits gabarits posent question

Le parcours du français Mathieu Valbuena , un mètre soixante-trois, est évocateur des doutes que peuvent émettre les entraîneurs au sujet des joueurs de petite taille. Viré du centre de formation des Girondins de Bordeaux en raison de son gabarit de poche, jugé peu compatible avec les standards du football des années 2000 fondés sur la puissance athlétique, c'est finalement José Anigo, directeur sportif de l'Olympique de Marseille, qui est venu le chercher à Libourne en 2006 pour trouver une doublure à Franck Ribéry. "Le petit" s'imposera définitivement avec Erik Gerets, marquant au passage un but d'anthologie à Anflield contre les Reds de Liverpool.

La route est donc parfois plus longue pour les joueurs de petite taille avant de parvenir à s'insérer dans le football professionnel. Mais le résultat n'en est que plus beau.

L'histoire du dernier Ballon d'or montre que les qualités techniques des petits gabarits peuvent suffire pour se faire une place au soleil. Les recruteurs du FC Barcelone ont enrôlé Lionel Messi tout jeune sur la base de son talent naturel et malgré un retard de croissance. Le club catalan a ainsi proposé de prendre en charge un traitement devant permettre au jeune prodige de grandir afin de lui permettre de s'épanouir dans la football et de faire les beaux jours des "Blaugranas". Le pari est réussi: le petit Messi est devenu grand et, du haut de son mètre soixante-neuf, tout de même, il accable les défenses de toute l'Europe.

Des joueurs déroutants pour leurs adversaires

Il est vrai que les joueurs de petite taille, du fait de leur centre de gravité très bas, peuvent être déroutants pour les adversaires aux longues cannes. Et si tous les petits n'ont pas la fulgurance de Messi, ils se distinguent généralement par une vitesse d'exécution, une vivacité ou un pouvoir d'accélération dans de petits espaces difficiles à anticiper. Qui ne se souvient du but merveilleux de Diego Maradona , un mètre soixante-six, contre les anglais lors du Mondial 1986? Le génial argentin avait crucifié un Peter Shilton médusé après avoir éliminé cinq adversaires à partir du milieu du terrain. Cette action, qui a fait le tour du monde, Lionel Messi l'a reproduite à l'identique il y a quelques mois avec le Barça, et d'autres joueurs de petite taille en ont réalisé et en réalisent encore de très similaires.

Des joueurs de poche comme Alain Giresse , un mètre soixante-deux, dans les années 1980, ou Rui Barros , un mètre cinquante-neuf, dans les années 1990, avaient déjà illustré les qualités propres aux joueurs de petite taille en s'imposant à Bordeaux, Marseille ou Monaco, clubs phares du championnat de France, par leur capacité à éliminer leurs adversaires dans de petits périmètres et à créer des décalages. Aujourd'hui, le succès d'autres joueurs dans le même registre comme le français Franck Ribéry ou l'argentin Carlos Tevez, un mètre soixante-dix, montre que le football reste l'un des sports les plus ouverts aux petits gabarits, ce qui en garantit la diversité.

Sur le même sujet