Pourquoi le LOSC fera un beau champion

Le Lille Olympique Sporting Club est en passe de remporter le championnat de France. Et c'est une bonne nouvelle pour le football français.

Après avoir gagné la Coupe de France contre le Paris Saint-Germain (1-0), à deux journées de la fin du championnat de France, le Lille Olympique Sporting Club compte six points d'avance sur son plus proche poursuivant, l'Olympique de Marseille. Même si le titre n'est pas mathématiquement acquis, on ne voit pas comment il pourrait échapper au club nordiste. Quelles sont les raisons de ce succès désormais annoncé et pourquoi le football français en sort-il grandi?

Un recrutement juste

Loin des recrutements retentissants de ses rivaux Lyon, Marseille ou Paris, capables d'aller chercher à prix d'or des joueurs tels que Lisandro Lopez, Lucho Gonzalez ou Nene, susceptibles de remplir un stade sur leur seule réputation, le LOSC a réussi ces dernières années à construire une équipe qui évolue par petites touches d'année en année.

Même en cédant ses meilleurs joueurs, tels Mathieu Bodmer en 2007 et Michel Bastos en 2009 à l'Olympique Lyonnais, le club nordiste est parvenu à se maintenir en haut de tableau grâce à un recrutement judicieux.

Le club a ainsi réussi à dénicher des joueurs parfois inconnus, souvent en quête d'un nouveau challenge, et qui contribuent aujourd'hui à faire de l'effectif lillois l'un des plus équilibrés de Ligue 1: ainsi, le LOSC est allé chercher Adil Rami à Fréjus Saint-Raphaël en 2006, Ludovic Obraniak à Metz en 2007, Florent Balmont et Rio Mavuba à Nice et Villarreal en 2008.

Des joueurs talentueux, un jeu efficace et spectaculaire

Le LOSC s'appuie aussi sur des joueurs jeunes et talentueux. Arrivés très tôt au club, Yohan Cabaye et Eden Hazard se sont parfaitement intégrés au groupe professionnel et sont aujourd'hui des éléments incontournables de l'équipe de l'entraîneur Rudi Garcia. Le LOSC a également su flairer quelques bonnes affaires: venu en 2010 de Rennes, le Sénégalais Moussa Sow est aujourd'hui le meilleur buteur du championnat avec 21 buts. Tulio de Melo (après un bref passage à Palerme) et Gervinho sont arrivés en 2009 du Mans, où ils avaient évolué sous les ordres de Rudi Garcia, à l'époque entraîneur de ce club.

Toutefois, c'est avant tout par son jeu collectif que Lille brille cette année. Le LOSC est pour le moment la meilleure attaque de Ligue 1 avec 63 buts inscrits à deux journées du terme du championnat. Moussa Sow et Gervinho y sont pour beaucoup, les deux attaquants lillois totalisant 36 buts à eux deux, soit plus de la moitié des buts de leur équipe. Trois Lillois, Eden Hazard, Yohan Cabaye et Gervinho figurent par ailleurs dans le top 10 du classement des meilleurs passeurs du championnat avec 8 passes décisives chacun.

Enfin, on peut rajouter que Lille est deuxième au classement du fair-play et qu'un seul de ses joueurs a écopé d'un carton rouge depuis le début du championnat, ce qui bonifie sa performance dans l'esprit, celui du jeu étant respecté.

Une équipe dirigeante et un staff stables

Le club lillois est aussi réputé pour sa stabilité: Michel Seydoux en est le président depuis 2002 et le départ de Francis Graille au PSG. Il a discrètement bâti un club ambitieux, à l'instar de Jean-Michel Aulas à Lyon dans les années 1990, suite à la remontée de l'OL en première division. L'action du président lillois s'inscrit dans la durée et le Grand Stade Lille Métropole , dont la construction doit s'achever en juillet 2012, n'en est pas la moindre illustration.

Du côté du staff, c'est aussi une certaine stabilité qui prévaut: depuis 1998, le LOSC n'a connu que trois entraîneurs: Vahid Halilhodzic (1998-2002), Claude Puel (2002-2008) et Rudi Garcia depuis deux saisons maintenant.

Une équipe régulière au plus haut niveau depuis dix ans

L'ensemble de ces éléments explique la progression régulière du LOSC, valeur sûre de la Ligue 1 depuis la saison 2000-2001, celle de son retour en Ligue 1 après trois saisons à l'étage inférieur entre 1998 et 2000.

Au cours des onze dernières années, Lille a terminé à six reprises dans les cinq premiers, et à trois reprises sur le podium, en 2001, 2005 et 2006. La saison dernière, le LOSC a raté de très peu, à la dernière journée, une qualification pour la Ligue des Champions.

Cette saison, qui devrait s'achever par un doublé Coupe de France-championnat pour le LOSC constitue donc le couronnement d'un club discret mais efficace et plaisant, à qui aucun autre club n'a su contester le leadership cette saison en France.

Sur le même sujet