Quelles solutions pour l'accès des mal voyants à Internet ?

L'usage généralisé d'Internet dans la vie quotidienne pose la question de son accès aux personnes mal et non voyantes. Des solutions existent.

L'ordinateur est devenu en une vingtaine d'années un appareil familier que tout un chacun utilise à titre personnel ou professionnel, à la maison ou sur son lieu de travail. Le développement de ses usages, notamment Internet, pose le problème de l'accessibilité de ses contenus et de ses fonctionnalités aux personnes mal et non voyantes. Plusieurs réponses y ont été apportées.

Les réponses apportées par la loi

En France, c'est la loi du 11 février 2005 qui a consacré le principe de l'accessibilité. « Toute personne handicapée a droit à la solidarité de l’ensemble de la collectivité nationale, qui lui garantit, en vertu de cette obligation, l’accès aux droits fondamentaux reconnus de tous les citoyens ainsi que le plein exercice de sa citoyenneté».

Afin d'y parvenir, la loi instaure l'accessibilité à toutes les composantes de l'environnement, du cadre bâti et des transports aux nouvelles technologies. L'accessibilité jusqu'alors physique est donc renforcée par une dimension intellectuelle et sensorielle. Concrètement, la loi rend obligatoire la mise en accessibilité des sites d’organismes publics français et des établissements qui en dépendent, puis des entreprises privées dans un deuxième temps.

A travers ses plans d'action e-Europe , l'Union européenne a également œuvré pour « l'amélioration de la qualité et de l'accessibilité des services au profit de l'ensemble des citoyens européens » dans le cadre d'un « objectif transversal d'accès pour tous afin de lutter contre l'exclusion sociale, qu'elle soit liée à des besoins particuliers, à un handicap, à l'âge ou la maladie

Les réponses apportées par les développeurs

Le World Wide Web Consortium (W3C), organisme international qui gère les standards du Web, a élaboré des recommandations qui sont à la base de la plupart des lois sur l’accessibilité des sites Internet dans le monde. Pour répondre à ces standards, les sites web doivent être perceptibles, utilisables, compréhensibles et robustes. Concrètement, il s'agit par exemple de donner une alternative textuelle à tout contenu non textuel, de fournir des en-têtes aux tableaux de données, de vérifier que le contenu est écrit clairement et qu'il est facile à lire, ou de rendre le java-script accessible.

Le Web offre donc de nombreuses possibilités aux personnes handicapées visuelles. Il procure de l’indépendance et de la liberté. Cependant, si un site Web ne respecte pas les règles d’accessibilité, il peut exclure un segment de la population qui pourtant a le plus à gagner de l’utilisation d’Internet. La plupart des gens n’ayant aucune intention d’exclure les personnes handicapées, quand les organisations et les développeurs Web prendront conscience de l’accessibilité et de sa mise en œuvre, ils feront en sorte que leur contenus soient consultables par une population plus vaste.

Les réponses apportées par les éditeurs de logiciels spécialisés et leurs utilisateurs

Des sites Internet développés en respectant ces normes permettent l'utilisation d'outils logiciels d'adaptation du poste informatique pour les personnes mal et non voyantes. Le plus connu d'entre eux, Jaws , est un lecteur d'écran qui transforme un texte affiché sur un écran en un texte oral, par un système de synthèse vocale, ou un texte en braille, et permet d'interagir avec le système d'exploitation et les autres logiciels.

D' autres outils tels que des claviers et des imprimantes braille, des logiciels de reconnaissance de caractère sont complémentaires des lecteurs d'écran et facilitent l'accès des mal et non voyants à l'informatique en général, mais c'est l'usage qu'ils en font qui permet de faire avancer l'accessibilité.

Les personnes mal et non voyantes équipées et formées à l'utilisation d'un ordinateur et à la navigation internet avec des outils adaptés ont une capacité d’accès à l’information décuplée. Ainsi, la plupart des journaux étant disponibles en ligne dans un format qui peut être lu par des « lecteurs d’écran » utilisés par les personnes aveugles, celles-ci ne sont plus dépendantes d’autres personnes pour lire la presse. En s'emparant des possibilités offertes par la technologie, elles inversent la tendance et font d'Internet un formidable outil d'accessibilité à l'information et à la connaissance.

Sur le même sujet