Rugby : les Bleus aux portes de l'histoire

Pour sa troisième finale de Coupe du monde, l'équipe de France de rugby a une nouvelle chance de rentrer dans l'histoire du sport français.
10

Souvent laborieuse, rarement convaincante, l' équipe de France du rugby s'est quand même qualifiée pour la finale de la coupe du monde, la troisième de son histoire. Si elle parvenait à l'emporter dimanche contre la Nouvelle Zélande, elle entrerait dans l'histoire du sport collectif français.

L'exemple du handball

Ce sont les handballeurs français qui ont montré le chemin de la victoire. Dès 1995, sur la lancée du Jeux olympiques de Barcelone, les barjots de Daniel Costantini s'imposèrent en Islande, devenant la première équipe nationale française à devenir championne du monde dans un sport collectif.

Depuis, l'équipe de France de handball n'a fini qu 'une seule fois au-delà de la quatrième place en compétition, qu'elle soit européenne ou mondiale, en remportant au passage ses championnats du monde en 2001 avec les Costauds.

Depuis 2008, c'est la génération des experts qui est invaincue en compétition officielle. Sacrée aux Jeux Olympiques en 2008, au Championnat du monde en 2009 et 2011et au championnat d'Europe en 2010, l'équipe de France de handball tentera de boucler la boucle à Londres en 2012 en conservant son titre olympique.

Football et rugby : une coupe du monde tous les quatre ans

Si la répétition des succès des handballeurs renforce le caractère historique exceptionnel de leur suprématie actuelle, le palmarès des footballeurs tricolores est aussi étoffé.

Titrés à domicile au Championnat d'Europe en 1984 et à la Coupe du monde en 1998, les Bleus sont parvenus à s'imposer en Belgique et aux Pays-Bas en 2000, le mérite des bleus de ces générations est immense compte tenu du caractère plus rare des compétitions engageant les équipes nationales.

La périodicité quadriennale des coupes du monde de football et de rugby rend la possibilité de s'y imposer plus rare et plus difficile et donne un certain poids aux trois finales des rugbymen français depuis 1987, même si pour l'heure, aucune d'elle n'a abouti à une victoire.

La troisième sera-t-elle la bonne ?

En 1987 comme en 1999, l'équipe de France s'est hissée en finale à l'issue d'un exploit, la première fois contre l'Australie, la seconde contre les All-blacks. Chaque fois, elle n'est pas parvenue à se remobiliser pour la finale qu'elle a perdue, en 1987 contre les All-blacks (29-9), en 1999 contre l'Australie (35-12).

Aucun exploit à signaler cette fois pour l'équipe de France. Honorable face aux All-blacks en match de poule, lamentables contre Tonga (14-19), elle a vaincu son rival anglais au courage et à l'engagement avant de se sortir miraculeusement d'un match difficile contre le Pays-de-Galles en demi-finale.

Si bien qu'on peut se demander si ce n'est pas en finale qu'elle a vocation a réaliser son exploit, là où les anglais n'ont pas tremblé en 2003 en devenant la première nation européenne à gagner une Coupe du monde de rugby. Imprévisibles quant au niveau de jeu qu'ils sont capables de produire sur un match, les rugbymen français peuvent entrer dans l'histoire et faire taire les critiques. Pour l'éternité.

Sur le même sujet