Auxiliaire de puériculture : un métier aux deux visages

Le diplôme d'auxiliaire de puériculture permet de travailler en structures petite enfance ou de se diriger vers le secteur hospitalier. Choix irréversible ?
112

Le métier d'auxiliaire de puériculture est bien différent selon son choix de travailler en crèche, halte garderie...ou de s'orienter vers un poste en maternité, service pédiatrique... Pourtant, la formation ne fait pas de distinction entre le secteur accueils et modes de garde du jeune enfant et le secteur hospitalier.

Auxiliaire de puériculture : une formation complète

Le concours d'entrée dans une des écoles d'auxiliaires de puériculture de France est le passage obligé pour accéder à la formation. Une fois admis, les élevés alternent périodes de stage et cours magistraux.

  1. Les stages: ils sont au nombre de six et permettent à la future auxiliaire de puériculture de découvrir les différents lieux d'exercice de ce métier passionnant.
  2. Les cours: ils doivent permettre à l'élève d'acquérir les huit compétences indispensables du diplôme. Les cours sont donc répartis en huit modules et abordent toutes les notions autour du nouveau né et du jeune enfant.

Auxiliaire de puériculture exerçant en crèche et halte garderie

Il s'agit de travailler auprès d'enfants bien portants ou porteurs d'un handicap pour certains. Les missions de l'auxiliaire de puériculture sont orientées vers l'accueil, l'éveil, le suivi psychomoteur, l'accompagnement vers l'autonomie...de l'enfant. Très vite, les techniques de soin (même si elles sont encore présentes et importantes) semblent secondaires tant le relationnel et l'éducatif sont primordiaux.

L'auxiliaire de puériculture a également un rôle dans l'accompagnement des parents. Il est donc nécessaire de posséder un sens de l'écoute et de l'empathie, pour travailler dans des structures petite enfance, sans oublier une certaine dose de créativité. En effet, en lien avec l'éducatrice de jeunes enfants, l'auxiliaire de puériculture propose de nombreuses activités aux jeunes enfants.

Enfin, la prise en charge des enfants demande un travail d'équipe indispensable. Il existe de nombreux métiers permettant d'exercer dans les crèches, multi accueils et halte garderie. Voir l'article suivant: http://www.suite101.fr/content/travailler-en-creche-les-differents-metiers-de-la-petite-enfance-a16960 .

Auxiliaire de puériculture en maternité, pédiatrie, hôpital de jour pour enfants

Le travail en secteur hospitalier est bien différent. L'auxiliaire de puériculture continue certes à s'occuper des enfants, mais il s'agit avant tout de soins procurés à des nouveau-nés ou à des petits malades. Le travail en équipe pluridisciplinaire est là aussi présent, mais tout est organisé selon des protocoles stricts. L'auxiliaire de puériculture doit remplir des tâches d'asepsie du matériel non négligeables. Elle doit également s'occuper du parent ,et notamment en maternité puisque dans ce cas son rôle est capital dans l'accompagnement de la jeune mère. La professionnelle a peu de temps pour proposer des activités aux enfants hospitalisés.

Auxiliaire de puériculture de crèche ou auxiliaire de puériculture en hôpital ?

Les jeunes diplômées ont souvent arrêté leur choix pendant la formation. En effet, les différents stages leur ont permis de découvrir les avantages et inconvénients d'un emploi en structure petite enfance ou d'un poste en milieu hospitalier. Mais attention ce choix n'est pas anodin. Les années passant, il devient difficile voire impossible de changer de voie. Ceci est d'autant plus vraie pour les auxiliaires de puériculture souhaitant rejoindre le secteur hospitalier. Les savoir-faire sont différents, et la technicité demandée aux professionnelles travaillant en maternité ou pédiatrie est pointue.

Pour plus de renseignements sur le métier :

http://www.infirmiers.com/le-metier-d-auxiliaire-de-puericulture .

Sur le même sujet