user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Publié dans : Les articles Santé & Médecine de Manoela Randriamasy

Le médicament homéopathique

Les médicaments homéopathiques ont prouvé leur efficacité depuis un long moment et fait partie des alternatives aux médicaments classiques.

Ce qu’est un médicament

Un médicament est une substance qui possède des propriétés curatives, pour soigner, ou préventives, pour se protéger.

Sa forme galénique lui confère une certaine stabilité et facilite son administration.

Médicament = principe actif + excipient

Le principe actif

Le principe actif est une substance active douée de propriétés pharmacologiques et à la base de l’effet thérapeutique du médicament.

L’excipient

C’est un composant sans action pharmacologique mais nécessaire à la fabrication, à l’administration ou à la conservation du médicament.

Définition du médicament homéopathique

Le médicament homéopathique est tiré d’un des trois règnes de la nature.

Du règne végétal comme c’est le cas de la Nux Vomica qui provient de la noix vomique

Du règne animal à l’instar de l’Apis, tiré de l’abeille

Du règne minéral, à l’image du Nitricum Acidum qui découle de l’acide nitrique.

De la fabrication du médicament homéopathique

Habituellement fabriqué dans les laboratoires par dilutions successives les unes des autres

(cf. le deuxième principe de l’homéopathie à savoir l’infinitésimal).

Entre chaque dilution, on procède à une série de secousses du produit qui est appelée dynamisation.

Les préparations se font sous la hotte à flux laminaire qui est une enceinte d’une extrême propreté et où il n’y a pratiquement aucune particule en suspension dans l’air.

De la fiabilité du médicament homéopathique

Bien que l’extrême dilution des médicaments homéopathiques rendent leur contrôle difficile, il a été reconnu sa grande fiabilité malgré les critiques à son égard, son effet placebo entre autres c’est-à-dire ayant uniquement un effet psychologique.

De la toxicité du médicament homéopathique

Lorsqu’il est suffisamment dilué, il ne l’est pas mais les produits de base délivrés tels quels doivent être utilisés avec précaution (exemple : les teintures-mères, les dilutions décimales, les médicaments homéopathiques à 1 ou 2 CH).

Dans ces cas, il est toujours préférable d’être conseillé par un médecin homéopathe.

Du caractère officiel du médicament homéopathique

Inscrit au Codex pharmaceutique, il est reconnu par la médecine officielle et remboursé par la Sécurité sociale.

De la présentation des médicaments homéopathiques ou de sa forme galénique

Les deux formes typiques du médicament homéopathique sont :

-les tubes de granules

-les globules

Mais il existe aussi deux autres formes non propres à l’homéopathie mais qui sont courantes à savoir :

-les gouttes

-les poudres ou triturations

De la prescription

La prescription du médicament est faite généralement à la suite d’une consultation puisque le médecin homéopathe examine aussi bien l’origine de la maladie que le malade lui-même (cf. le troisième principe de l’homéopathie), ce n’est après que le médecin délivre une ordonnance.

De la délivrance du médicament homéopathique

Les pharmacies spécialisées ont d’habitude tous les médicaments homéopathiques courants puisqu’ils les préparent eux-mêmes dans leur laboratoire.

De l’administration et de la conservation du médicament homéopathique

Il suffit de mettre les granules ou les globules sous la langue et de les laisser fondre.

Il ne faut les pas toucher avec les doigts et ne pas associer le traitement homéopathique avec un produit mentholé ou un dérivé.

Pouvant se conserver plusieurs années, il faut éviter de les ranger dans un endroit où il n’y a pas de camphre.

À propos de l'auteur

user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Ayant effectué des études en administration d'entreprises, je suis passionné par l'écriture et la musique.
  • 129

    Articles
  • 9

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!