user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Publié dans : Les articles Santé & Médecine de Manoela Randriamasy

Le romarin : revitalisant, tonifiant et décongestif

Plante aromatique, le romarin est avant tout une plante médicinale aux multiples vertus curatives qui soulage aussi bien les maux que les peines.

Arbuste ligneux qui peut atteindre jusqu’à 1 m de haut. Il fait partie de la famille des Labiacées et ses feuilles étroites et allongées sont de couleur vert sombre.

Le romarin possède des fleurs de couleur bleue et préfère les terrains calcaires.

Il est ainsi typique aux régions chaudes et sèches et est également connu sous le nom de rose marine.

Le romarin est l’une des plantes aromatiques les plus connues et les plus répandues.

A l’instar des autres plantes médicinales, le romarin contient de nombreuses substances :

-les acides phénoliques

-les glucosides flavonoïdes

Grâce à ses différents éléments, le romarin présente des vertus médicinales indispensables à l’organisme dont celles d’être :

-un revitalisant

-un rajeunissant

-un tonifiant : il est recommandé pour les personnes en période de convalescence, les personnes dépressives et les personnes du troisième âge

-un stimulant : il est préconisé en cas d’hypotension ou d’asthénie (épuisement physique)

-diurétique grâce aux acides phénoliques qu’il contient, il convient particulièrement aux personnes souffrant de calculs rénaux

-antispasmodique grâce aux glucosides flavonoïdes

-décongestif

-digestif : ses propriétés cholérétiques qui stimulent la sécrétion biliaire protègent également l’organisme en entier et le régénère. Indiqué pour les personnes atteintes d’une hépatite (A et B), il aide à la régénération du foie et favorise l’élimination des déchets toxiques de l’organisme.

-carminatif : le romarin favorise l’élimination des gaz intestinaux et facilite de plus la digestion

-vulnéraire, antirhumatismal : excellent anti-inflammatoire, il est recommandé en cas d’entorses, d’œdèmes, de douleurs musculaires et rhumatismales.

-cicatrisant, antiseptique : en plus de stimuler la cicatrisation des blessures, des ulcères et des eczémas, il guérit les aphtes buccaux.

Les feuilles et les sommités fleuries sont les parties utilisées et qui sont préparées.

En usage interne, il faut prendre 40 grammes de feuilles pour un litre d’eau et de l’infuser. On peut boire jusqu’à 5 tasses par jour maximum.

Pris en essence, il suffit de 3 gouttes et ne doit pas le prendre plus de 3 fois par jour.

En usage externe, pour les bains et les lavages, une décoction concentrée de 150 grammes par litre d’eau suffit amplement.

Les frictions se font soit à l’aide de l’essence ou de l’alcool de romarin.

L’alcool de romarin s’obtient en pilant 100 grammes de feuilles de romarin et de les placer dans un récipient hermétique contenant 150 ml d’alcool éthylique.

Ensuite, il faut laisser reposer le mélange 3 jours pour finalement le filtrer.

En décoction ou en infusion, en friction ou utilisé pour des bains et des lavages, le romarin est un des meilleurs tonifiant et revitalisant le plus répandu et le plus utilisé partout dans le monde.

Le romarin est en plus d’être une plante aromatique, une plante médicinale aux multiples vertus. Il soulage en effet tous les maux et respire la fraîcheur.

À propos de l'auteur

user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Ayant effectué des études en administration d'entreprises, je suis passionné par l'écriture et la musique.
  • 129

    Articles
  • 9

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!