user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Publié dans : Les articles Santé & Médecine de Manoela Randriamasy

Le romarin : utilisation, propriétés et préparation

Plante médicinale, le romarin est une des plantes aromatiques les plus répandues et qui possède des vertus curatives multiples.

Arbuste ligneux qui peut atteindre jusqu’à 1 m de haut, le romarin fait partie de la famille des Labiacées et ses feuilles étroites et allongées sont de couleur vert sombre.

Le romarin possède des fleurs de couleur bleue.

Il est typique aux régions chaudes et sèches du Sud de l’Europe et est également connu sous le nom de rose marine.

Plante méditerranéenne, le romarin préfère les terrains calcaires.

Le romarin est l’une des plantes aromatiques les plus connues et les plus répandues.

A l’instar des autres plantes médicinales, le romarin contient de nombreuses substances :

-les acides phénoliques

-les glucosides flavonoïdes

Grâce à ses différents éléments, le romarin présente des vertus médicinales indispensables à l’organisme dont celles d’être :

-un revitalisant

-un rajeunissant

-un tonifiant : il est recommandé pour les personnes en période de convalescence, les personnes dépressives et les personnes du troisième âge

-un stimulant : il est préconisé en cas d’hypotension ou d’asthénie (épuisement physique)

-diurétique grâce aux acides phénoliques qu’il contient, il convient particulièrement aux personnes souffrant de calculs rénaux

-antispasmodique grâce aux glucosides flavonoïdes

-décongestif

-digestif : ses propriétés cholérétiques qui stimulent la sécrétion biliaire protègent également l’organisme en entier et le régénère.

-hépatique : indiqué pour les personnes atteintes d’une hépatite (A et B), il aide à la régénération du foie et favorise l’élimination des déchets toxiques de l’organisme

-carminatif : le romarin favorise l’élimination des gaz intestinaux et facilite de plus la digestion

-vulnéraire, antirhumatismal : excellent anti-inflammatoire, il est recommandé en cas d’entorses, d’œdèmes, de douleurs musculaires et rhumatismales.

-cicatrisant : en plus de stimuler la cicatrisation des blessures, des ulcères et des eczémas, il guérit les aphtes buccaux.

-analgésique et antiseptique : bactéricide très puissant à large spectre, le romarin nettoie et purifie les plaies ou les lésions

-astringent

-sudorifère : utilisé en cas d’états fébriles, le romarin est un antibiotique naturel

Préparer l’alcool de romarin

Il faut piler une poignée de feuilles vertes de romarin sur un linge en coton et les placer dans un récipient hermétique contenant 100 à 150 ml d’alcool éthylique.

Il vaut mieux placer le mélange dans un endroit sec de préférence et à l’ombre.

Laisser reposer trois (3) jours puis filtrer

Préparer l’eau de la reine de Hongrie

Prendre trois mesures de feuilles de romarin pour une mesure de feuilles de lavande qui pèseront au total 60 (soixante) grammes.

Puis, piler les feuilles de romarin et de lavande placées sur un linge en coton et les mettre dans un récipient fermant hermétiquement et qui contient 100 à 150 ml d’alcool éthylique.

Laisser reposer trois (3) jours et filtrer à la fin.

À propos de l'auteur

user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Ayant effectué des études en administration d'entreprises, je suis passionné par l'écriture et la musique.
  • 129

    Articles
  • 9

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!