user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Publié dans : Les articles Santé & Médecine de Manoela Randriamasy

Les principales plantes anti-infectieuses

Fièvre, grippe, choléra, amibiase et autres maladies infectieuses peuvent être efficacement résolues grâce à des plantes possédant des vertus curatives

Une infection est un développement d’un germe pathogène dans l’organisme et peut être d’origine virale, microbienne et parasitaire.

Les plantes médicinales contribuent à la guérison des maladies infectieuses via trois mécanismes essentiels :

-l’action antibiotique

-l’action dépurative

-la stimulation des défenses immunitaires

Quelquefois, on parle de « foyer infectieux », et voilà pourquoi les plantes médicinales agissent sur le terrain organique en le mettant dans les meilleures conditions possibles afin de faire front par lui-même aux germes pathogènes.

Les plantes médicinales n’agissent pas sur un organe malade particulier ou pour une maladie infectieuse donnée mais sur la totalité de l’organisme.

Ainsi qu’il s’agisse d’une baisse des défenses immunitaires, de maladies fébriles et infectieuses, de période de convalescence ou de maladies virales, les plantes apportent leur vertus précieuses à l’organisme afin que ce dernier lutte efficacement contre ces affections diverses.

Les plantes médicinales qui présentent les propriétés thérapeutiques donc curatives, aptes à lutter les infections en tout genre sont :

- Le quinquina (l’écorce) dont les principes actifs sont les alcaloïdes, la quinine et la cinchonine

Fébrifuge, antipaludéen et tonifiant, c’est le remède idéal contre les maladies fébriles et principalement le paludisme (la malaria), de plus il élimine les toxines du sang

- Le buis (les feuilles et l’écorce) avec ses quatre alcaloïdes stéroïdes (la buxine étant la principale) et ses autres substances (résine, tanin, vitamine C) est le fébrifuge par excellence mais il devient toxique lorsque le dosage n’est pas respecté

- La drosera avec ses naphtoquinones (la plumbagone) est un antibiotique naturel et s’avère aussi efficace contre les streptocoques, les staphylocoques et les pneumocoques

- La rudbeckie avec l’échinacoside et le polyacétylène, fait de cette plante un antibiotique, un bactéricide et un fongicide puissant qui stimule également les défenses immunitaires et élimine les toxines contenues dans le sang

- Le sureau noir qui contient des glucosides flavonoïdes (la rutine et la quercétine), est la plante fébrifuge idéale et est indiqué en cas de rhume, de catarrhes et de grippe

- Le thym avec sa thymol et son carvacrol, est l’antiseptique naturel puissant et un stimulant efficace, et est indiqué en cas de grippe, en cas de rhumatismes…puisqu’il stimule de plus les défenses immunitaires

- Le capucine qui contient un glucoside sulfuré (la glucotropéoline) est un des plus puissants antibiotiques naturels qui existe et un tonifiant (la capucine contient 285 milligrammes de vitamine C pour 100 grammes de feuilles fraîches contre le citron qui ne contient que 50 grammes pour le même poids)

À propos de l'auteur

user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Ayant effectué des études en administration d'entreprises, je suis passionné par l'écriture et la musique.
  • 129

    Articles
  • 9

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!