user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Publié dans : Les articles Santé & Médecine de Manoela Randriamasy

L'homéopathie, une biothérapie ?

Médecine des semblables, l'homéopathie utilise les trois règnes de la nature mais aussi des souches microbiennes, virales et cancéreuses.

Médecine des semblables, l’homéopathie a une approche thérapeutique différente de l’allopathie en ce sens que son principe consiste à administrer à des doses infinitésimales une substance qui provoque la maladie chez un sujet sain.
En effet, le terme homéopathie vient de l’association du terme grec « homéos » qui signifie semblable et pathos, qui veut dire maladie.
Et contrairement à l’allopathie, plus la dilution homéopathique est élevée plus elle est efficace.
L’homéopathie est ainsi à la fois une méthode thérapeutique et une conception médicale.
L’homéopathie repose en outre sur trois principes : la similitude, l’infinitésimal et la conception particulière du malade et de la maladie.

Le principe de la similitude est simple : pour déterminer le médicament qui convient à un malade, il faut découvrir la substance qui a donné la même série de symptômes que ceux qu’il présente.
Le principe de l’infinitésimal est basé sur la dilution successive où des doses infinitésimales c’est-à-dire extrêmement petites sont suffisantes et plus actives dans le soin et la guérison d’une maladie.
La conception homéopathique du malade et de la maladie repose sur le fait que le médicament homéopathique n’est pas appliqué contre une maladie.
Il n’y a pas ainsi un traitement univoque d’une maladie en homéopathie puisque l’homéopathie soigne le malade.
L’homéopathie exalte le mode réactionnel et le traitement homéopathique est toujours individualisé, ainsi un traitement donné n’est valable que pour une personne à qui le remède homéopathique a été administré.

Les médicaments homéopathiques portent le nom des substances et sont en latin : par exemple, l’arsenicum album est tiré de l’arsenic ou l’ipéca qui est obtenu grâce à l’ipéca, la plante elle-même.
Le médicament homéopathique est tiré d’un des trois règnes de la nature.
Du règne végétal comme c’est le cas de la Nux Vomica qui provient de la noix vomique
Du règne animal à l’instar de l’Apis, tiré de l’abeille
Du règne minéral, à l’image du Nitricum Acidum qui découle de l’acide nitrique.

L’homéopathie utilise des souches microbiennes dans la fabrication de médicament homéopathique et voilà pourquoi on parle de nosodes ou couramment de biothérapies.
Les biothérapies sont des médicaments préparés à l’avance et obtenus à partir de produits d’origine microbienne non chimiquement définis, de sécrétions ou d’excrétions pathologiques ou non, de tissus d’animaux ou végétaux et d’allergènes. Ces différentes substances portent alors le nom de souches pour biothérapiques. »
Le staphylococcinum est par exemple obtenu à partir de la bactérie pathogène qui est le staphylocoque  
Ou encore le psorinum qui est issu des sécrétions galeuses sur un malade non traité
Quant au tuberculinum, il est fabriqué à partir de la tuberculine qui sert à contrôler l’immunité tuberculeuse
L’influenzinum quant à lui est obtenu à partir du vaccin antigrippal.
Ainsi, bien que l’homéopathie emprunte ses produits à la nature (végétal par exemple avec l’ipéca), elle utilise également des souches microbiennes afin de préparer ses médicaments qui sont alors qualifiés de « nosodes ».

Médecine parallèle et douce, l’homéopathie est plus une médecine biothérapique qu’une biothérapie en elle-même.
Découvert par le médecin allemand Hahnemann, l’homéopathie a sans cesse été améliorée par diverses apports thérapeutiques (la biothérapie, l’opothérapie, l’organothérapie…) et différents médecins (le Dr Korsakow en est un exemple) qui lui ont donné un nouveau souffle et une dimension mondiale…   

À propos de l'auteur

user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Ayant effectué des études en administration d'entreprises, je suis passionné par l'écriture et la musique.
  • 129

    Articles
  • 9

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!