user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Publié dans : Les articles Santé & Médecine de Manoela Randriamasy

L'ulcère d'estomac en phytothérapie

Douleurs stomacales, crampes d'estomac ou brûlures d'estomac sont le signe d'un estomac ulcéré...

Faisant suite la plupart du temps à une atteinte prolongée de la muqueuse gastrique, l’ulcère d’estomac est aussi connu sous le nom d’ulcère gastro-duodénal.

Le plus souvent localisé dans l’estomac, l’ulcère d’estomac consiste en une perte de substance dans la muqueuse stomacale, en règle général de 0,5 à 2 cm de diamètre, il peut se cicatriser et se reformer plusieurs fois au cours de l’année.

Se manifestant par des douleurs stomacales et pouvant atteindre une intensité insupportable sous forme de brûlures (les brûlures d’estomac) ou de crampes (les crampes d’estomac), l’ulcère d’estomac peut avoir des complications à un stade avancé : vomissements teintés de sang, hémorragie et perforation de l’estomac.

C’est l’acide chlorhydrique du suc gastrique qui est en cause dans la formation de l’ulcère.

Soit une diminution de la sécrétion du suc gastrique soit la constitution organique elle-même peuvent expliquer l’ulcère d’estomac.

Il est préférable de faire un diagnostic (la radiographie) afin de savoir et de voir la lésion, et de connaître l’évolution de l’ulcère afin d’apprécier le traitement efficace pour une guérison.

Le traitement phytothérapique utilise les plantes médicinales qui contribuent à la cicatrisation de l’ulcère d’estomac et qui éliminent les facteurs causals de cette affection.

Le traitement phytothérapique de fond de l’ulcère d’estomac

  • La carotte (Daucus carota)
Sous forme de jus frais, elle normalise la fonction de la muqueuse gastrique et aide à la cicatrisation de l’ulcère

  • Le manioc (Manhiot esculenta)
Pris sous forme de farine, il est digestif et émollient mais également un anti-inflammatoire

  • Le psyllium (Plantago psyllium)
En macération (les graines), il crée une couche protectrice dans le conduit digestif

  • La queue de chat (Sideritis angustifolia)
En infusion (les sommités fleuries), il désenflamme les muqueuses gastriques

  • Le robinier faux acacia (Robinia pseudoacacia)
En infusion (les fleurs), il protège les muqueuses gastriques de l’excès d’acidité

  • La réglisse (Glycyrrhiza glabra)
En infusion ou sous forme d’extraits, elle calme l’acidité tout en créant une pellicule protectrice sur la muqueuse gastrique

  • Le varech vésiculeux (Fucus vesiculosus)
En décoction ou en infusion ou pris tel quel, il absorbe l’excès d’acidité

Le traitement d’appoint de l’ulcère d’estomac

  • La figue (Ficus carica)
En décoction (12 figues sèches dans 1 litre de lait qu’on fait bouillir jusqu’à faire diminuer de moitié le liquide), il calme et désenflamme les muqueuses gastriques tout en favorisant la cicatrisation

  • La prêle (Equisetum arvense)
En décoction ou sous forme de gélules, il régénère les tissus et est cicatrisante surtout en cas d’hémorragies gastriques

  • Le chou (Brassica oleracea)
Sous forme de jus frais, il cicatrise les ulcères d’estomac

  • Le lin (Linum usitatissimum)
En décoction de graines, c’est un anti-inflammatoire qui facilite la régénération des muqueuses

  • Le souci (Calendula officinalis)
En infusion de fleurs, il cicatrise les muqueuses digestives et est également un anti-inflammatoire

Le traitement phytothérapique de l’ulcère d’estomac se fait en deux temps :

  • dans un premier temps, il consiste à neutraliser l’excès d’acidité
  • et dans un second temps, à cicatriser et à régénérer les tissus tout en créant une couche protectrice

À propos de l'auteur

user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Ayant effectué des études en administration d'entreprises, je suis passionné par l'écriture et la musique.
  • 129

    Articles
  • 9

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!