user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Publié dans : Les articles Santé & Médecine de Manoela Randriamasy

Soigner une fièvre

D'origine infectieuse dans la plupart des cas, la fièvre est avant tout un mécanisme de défense de l'organisme et constitue une alliée contre les microbes.

On appelle fièvre, toute température dépassant 37° le matin au réveil et 37,5° après un moment d’activité.

Les causes de la fièvre

D’origine pathogène, la fièvre peut être d’origine infectieuse (viral, microbien, parasitaire) ou due à une intoxication (médicamenteuse par exemple).

La fièvre est due ainsi à un processus pathologique qui modifie la régulation thermique du corps.

Les symptômes

L’élévation de la température est précédée d’une sensation de froid et est accompagnée de l’accélération du pouls et de la respiration.

Le sujet fiévreux a fréquemment les yeux brillants, les pommettes rouges et est généralement pâle.

Lorsque la fièvre est élevée, elle s’accompagne de délire et chez l’enfant, elle entraîne des convulsions.

Le mécanisme de défense qu’est la fièvre

La fièvre a un double rôle protecteur :

-elle ralentit la multiplication des microbes et des virus

-elle accélère les processus de défense c’est-à-dire l’activité des globules blancs et la formation des anticorps

Elle est ainsi une alliée dans la lutte contre la maladie puisqu’elle constitue un mécanisme de défense de l’organisme.

Soigner la fièvre par la phytothérapie

Les mesures en règle général qu’il faut suivre sont de :

-cesser toute alimentation

-boire abondamment soit une citronnade soit une tisane ou un jus contenant de l’acide salicylique (jus de pomme, jus de citron….)

Ce sont les plantes à action fébrifuge qui sont très utiles puisqu’elles sont diurétiques (éliminent les toxines), sudorifiques (augmentent la transpiration et font baisser la température) et sédatives (calment).

Parmi les plantes possédant des propriétés fébrifuges figurent :

-la camomille romaine et allemande

-le buis

-l’artichaut

-le chiendent

-le bouleau

-le chardon béni

-le citron

-le houx

-le quinquina

-le sureau noir

-la pâquerette

Les plantes médicinales constituent un complément dans le traitement de la maladie à l’origine de la fièvre.

Soigner la fièvre par la phyto-aromathérapie

Un mélange d’huiles essentielles de citron, de camomille, de gingembre et de sassafras (5 gouttes de chaque) et 5 grammes de sureau noir (laisser bouillir 10 secondes) dilué dans un verre d’eau tiède convient, sucrer au miel si nécessaire.

Ce mélange évite en effet l’usage des médicaments antipyrétiques.

Un mélange d’huiles essentielles de ravintsara, de niaouli et de citron (5 gouttes de chaque), deux cuillères à soupe de jus de citron et de miel chacun qu’on prend sans diluer de préférence.

Soigner la fièvre par l’homéopathie

Une dose de Sulfur 9 CH (une seule prise de 3 granules) et du Camphora 9 CH (3 granules tous les deux heures) sont indiquées mais le mieux est de toujours consulter un médecin homéopathe qui tiendra compte de l’état du malade, des réactions individuelles et des causes de la maladie.

Soigner la fièvre par l’hydrothérapie

Des bains d’eau tiède (bain dont la température est inférieure à 2 degrés à celle du malade) mélangés avec un peu d’argile sont souvent conseillés.

Un bain froid destiné à faire baisser la température par contre est dangereux et doit être évité.

Soigner la fièvre par l’allopathie

Méthode la plus classique pour traiter la fièvre, le médecin prescrit d’habitude des médicaments à base d’acide salicylique ou des antipyrétiques mais cherche l’origine de la fièvre avant tout.

Il est préférable dans ce cas de consulter même si le remède utilisé paraît « naturel » (usage de produits à base d’acide salicylique).

À propos de l'auteur

user_images/zen.jpg

MANOELA AZARIA RANDRIAMASY

Ayant effectué des études en administration d'entreprises, je suis passionné par l'écriture et la musique.
  • 129

    Articles
  • 9

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!