Le thé : excitant mais…bénéfique

Qu'il soit vert, blanc ou noir, le thé provient de la même plante : le camellia sinensis.
18

Issu de la plante camellia sinensis , le thé est originaire du Sud-Est de l’Asie, de la Chine et de l’Inde, où il pousse de façon spontanée. Mais actuellement, il se cultive amplement notamment au Brésil et en Afrique Tropicale.

Le théier est un arbre ou un arbuste de la famille des Théacées ou Camelliacées , qui, à l’état sauvage, atteint jusqu’à 10 m de hauteur et, cultivé, 1 à 2 m. Ses feuilles sont persistantes, de couleur vert sombre. Les fleurs sont grandes, blanches et odorantes.

En général, il existe trois sortes de thé : le thé vert , le thé noir et le thé blanc .

Le thé est vert lorsque les feuilles sont simplement séchées au soleil, roulées puis tordues à plusieurs reprises pour laisser s’évaporer l’eau.

Le thé est dit noir lorsque tout un processus est mis en œuvre afin de parvenir à la fermentation du thé.

Le thé est blanc lorsqu’il est composé essentiellement de bourgeons.

Les feuilles de thé contiennent jusqu’à 4 % de théine , 15 à 20 % de tanins , des flavonoïdes , des minéraux (fluor), des oligo-éléments et une essence .

Provoquant l’excitation du système nerveux, du cœur et du système circulatoire, le thé augmente la sécrétion de sucs gastriques dans l’estomac.

Utilisé en cas de fatigue ou d’épuisement, il n’est qu’un remède d’urgence.

Comme le thé contient une forte teneur en tanins, il est utilisé dans les cas de diarrhées et de colites. Tonique digestif en cas de troubles gastriques ou d’indigestion, le thé est également une source importante d’antioxydants grâce aux flavonoïdes qu’il renferme. Ces derniers ralentissent le vieillissement cellulaire, diminuent l’apparition de certains cancers et des maladies cardio-vasculaires. Malheureusement, les flavonoïdes n’auraient pas uniquement de bons effets puisqu’ils inhibent partiellement l’absorption du fer contenu dans les fruits et les légumes. La meilleure solution serait d’ajouter un peu de jus de citron dans son thé pour éviter cette inhibition ferrique alimentaire due aux flavonoïdes.

Diurétique, l’effet du thé se limite à l’élimination de l’eau.

Le thé vert serait plus salutaire que les autres, même si le thé noir est plus consommé et apprécié pour ses arômes.

Première boisson mondiale après l’eau, 900 000 tasses de thé seraient consommées chaque minute. Parmi les pays producteurs mondiaux de thé se trouvent l’Inde, devançant la Chine, suivies dans l’ordre, du Sri Lanka, du Kenya, du Japon, du Bangladesh, de l’Indonésie, de la Turquie et de l’Iran.

Introduit depuis peu dans les habitudes de consommation des Français, le thé commence peu à peu à percer le marché grâce aux vertus curatives de ce dernier : vogue asiatique, souci diététique, recherche d’une boisson parfumée… les raisons ne manquent pas pour expliquer l’intérêt grandissant que suscite le thé.

Habitué à consommer le café et figé par l’image du « five o’clock teas », le thé n’intéressait pas particulièrement les consommateurs français jusqu’à ce que les propriétés curatives du thé furent mises en évidence et que les marques prestigieuses (Éléphant, Mariage Frères, le Palais des thés…) « se mettent au parfum » (thé à la pêche, aux fruits rouges, au pomme – cannelle…).

Alliant désormais gourmandise et vertu salutaire, le thé, l’engouement pour ce dernier confirme le courant vert et la tendance écolo du moment…

Sur le même sujet