Abécédaire du monde moderne et des nouvelles tendances

Les nouvelles tendances décryptées et dégonflées dans un abécédaire subjectif.
25 Fév

A comme alerte

"Avez-vous lancé des alertes ?", telle est la question que les agents du Pôle Emploi posent dorénavant le plus sérieusement du monde aux chômeurs en quête de travail. Obscurantisme verbal destiné à les mettre une seconde fois sur la touche ?

B comme brainstorming

Anglicisme répulsif prisé par nos dirigeants.

C comme communication

Notion obsolète. Reliait naguère les humains !

C (bis) comme coach

Gourou des temps modernes. Sévit dans tous les domaines. Exemple : coach de vie, coach sentimental.

D comme diplôme

Autrefois, assurance anti-chômage. Passeport aujourd’hui obligatoire pour postuler au titre de Miss Auvergne. Exemple : Le Master "Esthétique, mention complémentaire épilation".

E comme euro

Monnaie moderne dont la valeur échappe au bon sens. Destinée à masquer les dépenses. Sert à créer des mots composés : eurosceptique, eurodépité…

F comme flag

Néologisme obscène. Censure mal déguisée.

G comme grégaire

L’instinct le mieux partagé par nos contemporains avides de modernité.

H comme hibiscus

"Se chatouiller l’hibiscus". Expression métaphorique désuète qui mériterait d’être réhabilitée par les botanistes.

I comme iPhone

Outil qui ouvre les clés du monde moderne et remplace tout à la fois téléphone, télévision, appareil photo,GPS, détecteur de radar. Ne pas le maîtriser revient à passer pour un ringard de la pire espèce. Variante inutile : iPad.

J comme jetable

Notre société de consommation raffole de cet adjectif incongru. Ne s’applique pas qu’aux objets.

K comme kwa

Variante orthographique bientôt tolérée de l’adverbe interrogatif "Quoi ?"

L comme lister

Néologisme révélateur de l’appauvrissement qui frappe la langue française.

M comme mots

A force d’être maltraités, méprisés, pervertis, les mots ont perdu leur sens, leur charme et leur pouvoir. L’incapacité à communiquer en découle naturellement.

N comme niquer

Encore un exemple de la perversion du langage. En Ancien Français, signifie "faire un signe de tête". Verbe détourné de son sens initial dans l’expression "nique ta mère !"

O comme Orange

Grand pourvoyeur de fantasmes destructeurs. Nouveau monstre mythologique. Treizième travail d’Hercule.

P comme poil

Dans une société toujours plus androgyne, uniforme et lisse, le poil irrite. On l’éradique. Une des grandes victimes de notre civilisation moderne.

P (bis) comme psycho

Psycho...pathe...drame...trope...tique...logue : Ensemble confus, mais très tendance, destiné à créer de manière collective une psychose. Quoi de plus (psycho)logique puisque nos âmes sont devenues vendables! Mais quel est le nom de la thérapie qui nous guérirait de la psychophagie dévorante qui nous gagne, de nos penchants psychovores?

Q comme quidam

Combien de quidam dans une société qui fabrique l’anonymat ?

R comme rempart (coureuse de rempart)

Un poétique synonyme de "P…", le juron favori de nos compatriotes. Le remplace avantageusement dans presque toutes les situations.

S comme Suite 101

Un des derniers bastions d’une communication franche et saine, quand bien même resterait-elle virtuelle.

T comme tangente

L’envie de la prendre nous vient parfois.

U comme usurpation

Fléau moderne qui affecte principalement la vie politique.

V comme virtuel

A l’image de la communication moderne. Les humains sont appelés à ne plus rentrer en contact que virtuellement. La Saint-Valentin y survivra-t-elle ?

W comme Waouh

"Ton texte est bien mais ça manque d'effet waouh" (sic). Conseil de coach en écriture prodigué le plus sérieusement du monde à une auteure de Suite 101!

X comme film X

Seul apte à réconcilier les Anciens et les Modernes.

Y comme yourte

Nouveau trip vacances des bobos dont elle favorise la communion massive.

Z comme zen

Le grand mot à la mode. Le nirvana personnel que chacun essaie d'atteindre tout en étant rivé à son iPhone.

Avec la pertinente collaboration de Sophie Gourion et Jean-Luc Mercier.

Sur le même sujet