Foot : Domenech, Pastore et compagnie

La rentrée footballistique version française en 10 questions
30 Juil

Les footballeurs ont rechaussé les crampons sous les premières chaleurs estivales. Comment se présente la rentrée? 10 questions essentielles pour la décrypter.

Domenech se contentera-t-il d'une indemnité de licenciement d'un million d'euros?

La question peut paraître indécente! Mais l'entraîneur français le plus haï de l'histoire réclamait 2.9 millions d'euros pour rupture de contrat prématurée. Il aurait évidemment intérêt à se faire discret, notre Raymond national tant il suscite haine et désamour, et à se contenter de cet argent de poche. Mais la discrétion n'est pas son fort. La preuve, sa participation à "l'étoffe des champions", le nouveau télé-réalité show de France 3. Une émission qui a curieusement coulé très vite!

Comment un joueur de la valeur de Pastore peut-il signer au PSG?

Question d'argent tout simplement. Aucune autre considération ne rentre en ligne de compte. Un transfert à hauteur de 42 millions d'euros laisse supposer que le salaire mensuel du joueur ne sera pas celui d'un smicard. Qu'on n'essaie pas de nous faire croire que Javier Pastore a été séduit par le projet de jeu du PSG.

Les téléspectateurs bouderont-ils le foot?

Non. Quoi qu'il arrive, le téléspectateur revient toujours au foot. Il n'y a pas d'explication rationnelle.

Le statut du foot féminin va t-il enfin changer?

On aimerait bien que oui. Mais ne rêvons pas : les valeurs véhiculées par le foot féminin sont désuètes : honnêteté, générosité, sens de l'effort. Le foot reste un sport de mecs. Souvent de mecs qui trichent. Avec la bénédiction de presque tous les médias!

Pourquoi Christian Gourcuff est-il le seul à faire son marché en D2?

L'entraîneur lorientais semble être un des rares (sinon le seul) coaches à recruter et bonifier des joueurs évoluant en D2. Une méthode fructueuse et économique. Pourquoi donc ses congénères ne l'imitent-ils pas? Aucune raison là encore. On se demande bien à quoi servent tous les sergents recruteurs payés par les clubs, tant les erreurs de casting sont nombreuses sur le marché des transferts.

L'expression la plus usitée par les footballeurs interviewés- "A nous de travailler"-sera-t-elle toujours de rigueur?

Eh bien oui! Quand on n'a pas de talent, il faut bosser!

Et l'expression "un match, ça dure 90 minutes"?

Ah la belle formule! On la garde aussi!

Est-ce que les joueurs continueront d'arriver à l'entraînement dans de luxueuses berlines?

Oui, car dans ce domaine, ils peuvent encore faire rêver les Français!

L'arbitrage sera-t-il encore et toujours contesté?

Oui et le plus curieux, c'est que cette contestation permanente est en quelque sorte légitimée par toutes les instances footballistiques. Une situation qui n'existe que dans le milieu du foot (masculin).

L' argument majeur en faveur de cette contestation : Il y a beaucoup d'intérêts en jeu. Et cela expliquerait la nervosité ambiante à l'encontre du corps arbitral? Pas très convaincant!

De quoi faut-il se réjouir malgré tout?

De la philosophie de jeu de Barcelone. Que les acteurs du foot français s'en inspirent! Pour le plaisir de tous.

Sur le même sujet