Foot: les clés du jeu barcelonais

Les principes de jeu du FC Barcelone sont relativement simples. Encore faut-il pouvoir les appliquer! Tentative de décryptage.
131

Le FC Barcelone a inventé ou remis au goût du jour un style de jeu original, dont peu d’équipes s’inspirent en Europe. Et pour cause, il suppose une maîtrise technique extraordinaire et une discipline collective rigoureuse. En voici quelques particularités.

Le pressing défensif

L’obsession catalane: la possession du ballon. Tant qu’on en est maître, on ne court aucun danger. Aussi, dès que ce dernier est perdu, les efforts de toute l’équipe barcelonaise tendent à sa récupération. Les premiers joueurs concernés sont les attaquants, l'intérêt étant de jouer le plus haut possible. Finalement, Barcelone applique à la lettre le bon vieux principe selon lequel la meilleure défense, c’est encore l’attaque. Les qualités requises: un sens du placement judicieux et une condition physique irréprochable.

La participation du gardien de but

Caractéristique typique des équipes sûres de leur fait: la participation du gardien de but au collectif de l’équipe. Il est la rampe de lancement du jeu du Barça et il ne lui viendrait pas à l’idée de jouer le 6 mètres en dégageant au pied, à l’aveuglette. Statistiquement, il donnerait une chance sur deux à l’adversaire de récupérer le ballon. Ce dernier est donc proprement relancé en direction d’un partenaire. Pourquoi prendre le risque de le perdre quand on le possède et qu'on est en mesure de le conserver.

La qualité de la relance

De la même manière, rarement un défenseur, même lorsqu’il est acculé par l’adversaire, privilégiera le jeu long pour relancer. La solution collective facilitée par l’habileté des partenaires à se démarquer, sera toujours préférée. Tactique audacieuse voire suicidaire pour une équipe qui ne disposerait pas d’éléments techniquement très armés.

Le corner systématiquement joué à la rémoise

Jouer un corner traditionnellement, c’est risquer encore de perdre le ballon, voire de s’exposer à un contre. Il faut bien reconnaître également que la maîtrise aérienne, le jeu de tête, ne constituent pas le point fort de Messi et des siens. Le corner est donc presque systématiquement joué à la rémoise, par courte passe à un partenaire venu en soutien. Il sera bien temps ensuite de réfléchir au meilleur usage à faire du ballon.

Le coup franc rarement exécuté dans les règles

Dans le même registre, les Catalans répugnent à prendre le risque de tirer au but sur coup franc. Sauf dans le cas évidemment où le coup de pied arrêté est idéalement placé. Tirer au but dans de mauvaises conditions, c’est toujours courir le risque de se voir dépossédé du ballon. On préfère donc se servir du coup franc pour repartir par petites passes et préparer les manœuvres d’approche.

Le passage dans l’axe

À toutes les formations du monde, on conseille pour provoquer le danger d’écarter le jeu, de jouer sur les ailes afin d'étirer les défenses et de créer des espaces. Le Barça fait tout le contraire: il privilégie le passage dans l’axe de la défense adverse, au cœur des embouteillages. Et dans cette zone encombrée, on compte sur la maîtrise technique et la justesse de passe des joueurs pour faire la différence. Toutes les défenses connaissent cette particularité catalane… mais rien n’y fait: le Barça arrive (presque) toujours à ses fins.

Le tacle défensif inexistant

Dans le jeu du Barça, certains gestes techniques semblent eux aussi être frappés de proscription. Le tacle défensif n’est qu’exceptionnellement utilisé par les Catalans. C’est que le geste est risqué car il condamne à l’inutilité le défenseur à terre qui viendrait à le manquer. À Barcelone, on défend donc debout et la science du placement de la plupart des défenseurs catalans vaut bien tous les tacles du monde.

En théorie, rien d’extraordinaire dans tous ces principes de jeu. En pratique, il en va autrement…

Sur le même sujet