La ligue 1 de foot revue par les filles

C'est l'heure de la reprise footballistique. Et elle ne s'annonce pas franchement enthousiasmante. Que proposent les femmes pour améliorer le spectacle?
06 Août
17

En cette journée de reprise de la Ligue 1 de football, nous avons interrogé plusieurs femmes sur le pouvoir d'attraction de ce sport. Voici ce qu'elles proposent pour améliorer la lecture et la visibilité de la discipline. 8 mesures pour changer le foot masculin.

1. De l'audace

Trop uniformisé et standardisé, le foot masculin. Manque d'entrain, d'audace, de vie. Paralysés par l'enjeu, l'entraîneur et x facteurs, les acteurs n'osent plus s'exprimer sur le terrain. Ils assurent le service minimum mais ne font plus guère rêver. L'audace technique est devenue monnaie rare. La prise de risque devrait être davantage encouragée.

2. Des règles favorisant le spectacle

Une modification des règles du foot s'impose pour redynamiser la discipline. La durée du match, si elle était raccourcie, favoriserait un rythme plus élevé. Par ailleurs, l'offensive devrait être mieux récompensée. On pourrait abolir le match nul et donner la victoire à la formation qui aurait passé le plus de temps dans le camp adverse, rétablir le point de bonus en faveur de l'équipe qui aurait inscrit 3 buts... Favoriser le spectacle en somme.

3. Moins d'argent en jeu

Les sommes folles dépensées par les clubs sont sans aucun rapport avec le spectacle proposé. L'aspect ludique est complètement occulté. Les acteurs du foot sont blasés. Le jeu doit reprendre le dessus.

4. Moins de cinéma

"Sport de mecs, le foot! Les filles n'ont rien à faire sur le terrain ni dans l'enceinte d'un stade!". C'est globalement la traduction de l'état d'esprit de bon nombre de footeux. Le foot moderne n'a pourtant rien de viril. Les joueurs sont souvent douillets, lâches et menteurs, les entraîneurs respirent la mauvaise foi. Un sport de fillettes, si vous me pardonnez l'expression. Les femmes réclament simplement des hommes, des vrais!

5. Oublier l'arbitre

Rappeler toujours aux acteurs qu'ils ne jouent pas contre l'arbitre mais contre l'adversaire, cela devient lassant à la longue! Qu'on interdise de prononcer jusqu'au mot "arbitre"!

6. Ouvrir la discipline aux filles

Pourquoi certaines fonctions sont-elles exclusivement réservées aux gars? Combien de temps faudra-t-il encore avant que le rôle d'entraîneur ne soit confié à une femme? Et celuid'arbitre central? Très significative du mépris dans lequel on tient encore les filles dans le foot amateur : l'accès au stade. Les spectatrices y sont souvent exonérées du droit d'entrée. C'est dire qu'on estime qu'elles ne comprennent rien au foot.

7. Changer les médias

Le succès de la coupe du Monde féminine de foot a ouvert une petite brèche dans le bastion tenu par tous les machos du paysage médiatico-footballistique : qu'en terme d'audimat, le foot féminin puisse s'avérer rentable a dû surprendre plus d'un directeur de chaîne. Mais quelle chaîne prendra le risque de diffuser régulièrement du foot féminin à des heures de grande écoute? La prise de risque, les grands patrons de chaîne ne la pratiquent pas plus que nos besogneux footballeurs de Ligue 1.

8. Rendre les joueurs responsables et autonomes

Qu'on cesse de considérer de simples footballeurs comme des icônes. Qu'on les responsabilise! Qu'on les autorise à s'exprimer librement devant les caméras! Qu'on leur rende leur cerveau! Il y a du travail!

Sur le même sujet