Tirage au sort de la Ligue des Champions : l'idéal ou le pire

Lyon et Marseille connaîtront vendredi 17 décembre leur adversaire pour les huitièmes. Classement dégressif des clubs à éviter pour nos 2 représentants
11 Déc
12

Ouf ! terminée l’interminable phase de Poule. Place, avec les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, à l’élimination directe. Autant dire que si les pendules sont remises à zéro, Marseille et Lyon n’auront cette fois plus droit à l’erreur, un droit déjà largement utilisé par les 2 représentants français.

Rappel

La seconde place qui a sanctionné le parcours de Lyon et Marseille n’est cependant pas tout à fait anodine : nos 2 clubs sont en effet condamnés à rencontrer un des 8 premiers de chacun des groupes de la phase préliminaire (hormis le leader de leur propre poule). En réalité, à ce stade de la compétition, les seconds (Inter Milan ou Arsenal à titre d’exemple) valent presque les premiers.

Seul le fait de jouer la rencontre retour à l’extérieur constituera, pour Lyon comme pour Marseille, un léger handicap. Examinons donc la valeur des adversaires potentiels des 2 clubs français . En partant du pire pour arriver au meilleur .

Barcelone, l’épouvantail

Le voilà bien, le pire des tirages. Le mieux serait de ne pas disputer la rencontre ! On peut retourner le problème dans tous les sens, Barcelone est tout simplement injouable cette année. A plus forte raison, sur une double confrontation. Et l’adage selon lequel "un match n’est jamais joué d’avance" ne tient pas ici. Ni Lyon ni Marseille ne survivraient à ce tirage, ni aucun autre club européen d’ailleurs.

Manchester United

On les dit affaiblis par le départ de Ronaldo mais si les Mancuniens ont tardé cette année à trouver leur rythme de croisière, soyons sûrs que dès le mois de février, les derniers finalistes de la Ligue des Champions tourneront à plein régime. C’est la régularité de cette machine à gagner qui interdit tout espoir à l’adversaire. Manchester, ce n’est pas Barcelone mais c’est encore beaucoup trop fort pour Lyon et Marseille.

Bayern Munich

Diantre ! Le Bayern aujourd’hui occupe la 7ème place de la Bundesliga, à 17 points du leader . Et les Lyonnais ont par le passé souvent maîtrisé l’ogre bavarois. Alors ? Les Munichois sont-ils bons à prendre ? Que nenni ! Ce serait oublier un peu vite l’embellie que connaît le foot allemand depuis la dernière coupe du Monde. Sans compter que le Bayern doit aujourd’hui composer avec les absences de Ribéry, Klose ou encore Roblen . Mais qu’en sera-t-il au mois de février ? La montée en puissance du club allemand le plus titré est programmée pour cette période et il ne fera pas bon le rencontrer. Non, là encore l’obstacle serait insurmontable pour nos représentants.

Real Madrid

On les croirait presque abordables depuis la claque du Camp Nou ! En réalité, les Madrilènes disposent cette saison d’un potentiel important. Les statistiques plaident d’ailleurs en leur faveur. Des 16 clubs encore en lice, le Real est le seul à avoir obtenu 16 points. Et si l’on oublie le revers concédé à Barcelone, le Real n’a pas connu la défaite en championnat. Il reste que les clubs français (Monaco et Lyon plus récemment) ont déjà contourné l’obstacle. Il faudrait un petit miracle tout de même pour que la bonne affaire se reproduise !

Tottenham

A priori un adversaire à la mesure de nos 2 clubs. A priori seulement car attention ! Si les Spurs refont en Ligue des Champions leur première apparition depuis 1961, ils n’y reviennent pas pour faire de la figuration ! La preuve, la moyenne de 3 buts par match qui est la leur dans la phase préliminaire ! Qu’on le sache, Tottenham s’est offert le luxe, dans sa poule, de devancer l'Inter. Et Tottenham joue aujourd’hui les trouble-fête dans son championnat ! Alors ? Pas un tirage impossible mais un tirage difficile.

Shakhtar Donetsk

Bon évidemment, le nom de cette formation n’inspire pas la terreur et il faut y regarder à 2 fois avant de l’orthographier. Le club ukrainien a toutefois devancé Arsenal en première phase. C’est dire qu’il serait dangereux de le prendre à la légère. N’oublions pas non plus que la même formation a remporté en 2009 la coupe de l’UEFA. Une bonne nouvelle cependant, Donetsk sortira en février d’une trêve hivernale de 2 mois et pourrait manquer de rythme. Accordons donc dans ce contexte une petite chance à Lyon ou Marseille !

Chelsea

Comment classer Chelsea en dessous Donetsk ? Crime de lèse majesté ? Demi-finaliste en 2005, 2007 et 2009, finaliste en 2008, le club anglais devrait inspirer le respect. Oui mais le déclin de la formation de Drogba semble inéluctable, en témoigne son parcours plus que chaotique en championnat. Chelsea n’est peut-être plus qu’un grand nom du foot européen.

Alors, on serait tenté d’accorder quelque chance à Lyon si d’aventure sa route venait à croiser celle des Londoniens, Marseille ne pouvant quant à lui rencontrer Chelsea.

Schalke 04

En revanche, si le tirage désignait Schalke au club phocéen…il y aurait un bon coup à jouer pour les Marseillais ! Actuel 15ème de la Bundesliga, le club allemand doit prioritairement s’occuper de sa survie. Et on serait presque tranquilles pour les Marseillais. Il reste que les Lyonnais viennent de s’incliner lourdement à Schalke. La marge est donc étroite même face à un adversaire de ce calibre. Schalke – Marseille, malgré tout, Didier Deschamps signerait les yeux fermés.

Sur le même sujet