Tirage des huitièmes de la Ligue des Champions 2011. Analyse

Le tirage a rendu son verdict. Quelles sont les chances respectives de Lyon et Marseille d'accéder au tour suivant de la Ligue des Champions ?
17 Déc

Si l’indécision pèse sur un certain nombre de confrontations, d’autres paraissent a priori plus déséquilibrées. Match par match, le pronostic des huitièmes.

Arsenal-Barcelone (16/02 et 08/03)

Arsène Wenger au même titre que ses homologues n’avait qu’un souhait : éviter l’ogre barcelonais. Son vœu n’a pas été exaucé et la partie s’annonce très compliquée pour les Gunners. Pour tout dire, les chances des Londoniens d’accéder aux quarts de finale sont quasiment nulles. Arsène Wenger et ses troupes sont décidément maudits. Barcelone, de son côté, ne doit pas voir d'un mauvais œil ce tirage. Par le passé en effet, les Catalans ont largement dominé leurs adversaires.

Marseille- Manchester United (23/02 et 15/03)

Le tirage s’annonçait délicat pour nos clubs français. Il l’a été. Et si le pire (Barcelone) a été évité, les Marseillais devront vraiment hisser leur niveau de jeu pour avoir une chance infime de passer l’obstacle. Les Mancuniens sont des habitués du dernier carré et, à ce stade de la compétition, ils n’échouent que très rarement. Voilà donc les hommes de Didier Deschamps condamnés à l’exploit.

Inter Milan-Bayern Munich (23/02 et 15/03)

Assurément un choc équilibré. La tendance serait aujourd’hui plutôt favorable à l’Inter mais qu’en sera-t-il dans 2 mois lorsque les Munichois auront récupéré tous leurs blessés?L’explication promet d’être indécise. Beau duel en perspective. Indiscutablement une des affiches de ce tour.

Lyon-Real Madrid (22/02 et 16/03)

Bien sûr, les Lyonnais ont sorti l’an dernier le club madrilène. Mais la qualification relevait presque du miracle et l’effet de surprise cette fois ne jouera plus. Il est sûr en tout cas que si Lyon ne retrouve pas le niveau qui était naguère le sien, ses chances de qualification sont nulles.

Milan AC-Tottenham (15/02 et 09/03)

Joli choc en perspective. Petit avantage aux Milanais mais le foot italien, naguère dominateur à l’échelle européenne, marque le pas depuis quelques années. Dans ces conditions, on est tenté d’accorder quelque crédit à des Spurs qui mordent à pleines dents dans cette compétition.

AS Rome-Shakhtar Donetsk (16/02 et 08/03)

Duel d’outsiders. Rome éprouve cette année quelques difficultés ; le parcours sans faute de Donetsk en phase préliminaire plaide en sa faveur. Mais les Ukrainiens sortiront d’une trêve de 2 mois. Dans quel état de forme ?

Copenhague-Chelsea (22/02 et 16/03)

Plutôt clément le tirage, pour les Londoniens. Malgré un début de saison laborieux, les coéquipiers de Drogba devraient logiquement passer ce tour sans encombre.

Valence-Schalke 04 (15/02 et 09/03)

Le foot espagnol, c’est aujourd’hui la référence. Alors on peut estimer que Schalke 04, à la peine dans son championnat, ne pèsera pas lourd dans cette double confrontation. Méfiance tout de même car les Allemands ont des ressources.

Sur le même sujet