Avant de manger du poisson, consultez Mr Goodfish

Manger du poisson tout en préservant les stocks : est-ce utile, comment est-ce possible et accessible à tous ? Une bonne idée écologique.
5

Si vous voulez continuer à manger des produits de la mer demain, il faut choisir le bon poisson et les bons fruits de mer dès aujourd'hui.

Les espèces marines sont-elles réellement menacées ?

  • Les ressources marines sauvages subissent les conséquences négatives de la surpêche, d'emploi de techniques de pêche destructrices, de pêche illicite et d'autres activités économiques polluantes. L'état de ces ressources préoccupe les nations. 170 d'entre elles ont signé dès 1995 avec la FAO un code de conduite pour une pêche responsable.
  • Car en l'espace de quelques décennies, la consommation des produits de la mer dans le monde a été multipliée par 5 : elle est passée de 20 millions de tonnes en 1950 à 100 millions de tonnes (par an) en 2002. Depuis 1990, environ 25% des stocks sont plus ou moins gravement surexploités. De nombreuses espèces sont en voie de disparition : le thon rouge, le lieu, la sole, le cabillaud, le saumon sauvage... Selon WWF , la pêche du thon rouge a encore connu de nombreuses irrégularités en 2010.
  • En revanche, il existe encore des poissons dont les stocks sont abondants : sardine, bar, merlan, lieu noir, maquereau ...
  • Face à ce constat, le consommateur n'a pas toujours les outils nécessaires pour choisir en connaissance de cause ce qu'il doit ou non acheter. Or, il existe aujourd'hui un organisme qui mériterait d'être plus connu : il s'agit de Mr Goodfish.

Qui est Mr Goodfish ?

  • Cette campagne, qui fut lancée en 2010, est toujours d'actualité. A l'origine, trois grands aquariums européens se sont réunis avec l'appui de l'association internationale "Réseau Océan Mondial" : Nausicaa à Boulogne sur Mer, l'Acquario di Genova en Italie et l'Aquarium Finisterrae, en Espagne.
  • Leur but était de faire une campagne d'information pour sensibiliser le grand public aux ressources marines, afin de faire prendre conscience à tous qu'elles ne sont pas inépuisables, et d'inciter le consommateur à modifier son comportement d'achat.
  • En France, cette association est soutenue par le Comité National de Pêches et des Elevages marins, organe rassemblant tous les pêcheurs et producteurs professionnels de France, et également par le ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche.

A quoi sert-il aujourd'hui ?

  • Mr Goodfish est devenu un label et travaille en collaboration avec différents partenaires : des restaurants, mais aussi des poissonneries, dont vous trouverez la liste sur le site de Mr Goodfish.
  • Ces partenaires ont la bonne idée de proposer à leur clientèle des produits de la mer disponibles en abondance, dont les stocks ne sont pas en danger. Ce faisant, non seulement ils contribuent à protéger la planète, mais en plus, cela permet de mettre en avant des espèces que l'on ne consommait plus ou rarement, faisant ainsi découvrir aux clients de nouvelles variétés de poissons.
  • Ces nouveautés sont mises en valeur par de grands chefs, comme au restaurant Auguste à Paris (VII arrt). Son chef étoilé, Gaël Orieux, souhaite être "le chef de file de la cuisine ethique". Défenseur de la protection des ressources des mers et des océans, il a accepté de parrainer la campagne Mr Goodfish et de sensibiliser ses confrères. Aussi a-t-il supprimé de sa carte toutes les espèces de poissons les plus menacées.
  • Mais il n'est pas le seul. Une cinquantaine de restaurants en France sont partenaires, par exemple dans le Nord (La matelote à Boulogne-sur-Mer), en Bretagne (La Mare aux Oiseaux près de St-Nazaire) et en Normandie (Le St-Hilaire à Rouen).
  • Pour votre consommation personnelle, une liste officielle et mise à jour des espèces recommandées est disponible sur le site de Mr Goodfish, pour la France, l'Espagne et l'Italie, avec même quelques idées de recettes. Cette liste tient compte des stocks de poissons non fragilisés, mais également des saisons et de la taille appropriée.

Sources et sites à consulter

  • Mr Goodfish
  • Unesco , lire l'article : "2010, année internationale de la biodiversité"
  • FAO (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture) : journée mondiale de l'océan le 8 juin 2011
  • Consoglobe , le plein de conseils pour le développement durable

Sur le même sujet