user_images/191067_fr_dsc00122.jpg

MARIE-CLAUDE FAYOL

Publié dans : Les articles Voyages & Découvertes de Marie-Claude Fayol

Le Douar de Lahcen à ALMA/ Aourir sur la route du miel au Maroc

Le Douar de Lahcen à ALMA /AOURIR est encaissé entre les montagnes de l'atlas au milieu des oliviers, des arganiers, du silence et d'une grande beauté

Pas très loin de la "vallée du paradis, sur "la route du miel" les quelques douars éparpillés d'Alma sur la commune rurale d' Aourir font partie de la province sud d'Agadir. Sur cette route poussiéreuse, il faut tourner sur la droite et prendre un petit chemin aux bosses et creux qui vous mène vers le douar de Lahlen. Le porte est fermée. Il faut se présenter pour le voir vous sourire et vous accueillir avec bonheur. Le repas est prêt, sa sœur s'empresse d'un pas rapide et assuré d'apporter le plateau sur lequel elle a posé des rafraîchissements et le pain cuit sur la braise. Encore tout chaud il est le symbole de l'amitié et des traditions marocaines. De l'autre côté de la pièce le tagine aux citrons confits et olives termine sa cuisson et embaume toute la maison. Une petite salade traditionnelle en entrée faite avec des tomates concassées, des poivrons coupés en lamelles, un œuf dur le tout assaisonné d'huile d'olives préparée sur le douar par Lahcen est parfumée mais brute, son goût est puissant mais délicieux. Les trois femmes âgées de la maison viendront les une après les autres pour nous saluer, mais les seuls, leurs yeux et leur large sourire nous diront les mots qu'elles ne peuvent pas prononcer dans notre langue. Le thé à la menthe avec une salade d'oranges viendra terminer ce repas, puis nous irons dans une petite pièce sombre juste à côté de la maison. Les trois femmes sont assises sur des sacs les jambes droites devant elles un peu écartées pour laisser la place à une grosse pierre sur laquelle l'une d'entre elles casse à l'aide d'un marteau les noix d'argan. L'autre femme, dans la même position, prend les noix cassées et en extrait l'amande que la troisième femme va écraser avec un pilon pour en extraire l'huile qui s'écoule bien doucement par un bec sur le devant de la jatte en terre. Elles nous demandent d'essayer de faire les gestes ancestraux et rigole de notre maladresse. Nous prenons des photos avec leur permission et partons vers le jardin de lahlen qui est fier de nous montrer la diversité de ses légumes bio. Orangers, papayers, bananiers, fleurs, géraniums rouges embellissent ce coin de terre où règne une grande quiétude.

À propos de l'auteur

user_images/191067_fr_dsc00122.jpg

MARIE-CLAUDE FAYOL

Auteur je viens de publier mon premier roman chez l'harmattan les impliques édition . Sur la route de Ouegoa en Nouvelle-Caledonie .
Les marais de Ballagam.

  • 84

    Articles
  • 8

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!