Le parcours de rêve et le succès planétaire du Cirque du Soleil

En 1980, des saltimbanques créatifs rêvaient d'un grand cirque qui voyage. Aujourd'hui, leur Cirque du Soleil se produit aux quatre coins du monde.

En 2010, le Cirque du Soleil présentait une dizaine de spectacles de tournée sur tous les continents, et autant de spectacles fixes à Las vegas, New York, Tokyo et Macao, entre autres. Depuis plus de 25 ans, sans lion, ni éléphant, le Cirque du Soleil séduit unanimement. Sa recette : des idées sans cesse renouvelées, des concepteurs de génie et des artistes de talent.

La naissance d'un cirque québécois

Au Québec, en 1982, le Club des talons hauts , un groupe d'amuseurs publics dont font partie Guy Laliberté, Daniel Gauthier et Gilles Ste-Croix, crée la Fête foraine de Baie-Saint-Paul (ville de la région de Charlevoix). L'événement, qui regroupe des artistes de différents pays, deviendra une prémisse au Cirque du Soleil. Celui-ci naît deux ans plus tard, sous la présidence de Laliberté, qui embarque ses complices Gauthier et Ste-Croix dans l'aventure. Le gouvernement québécois subventionne le cirque, qui se produit d'abord à Gaspé, dans le cadre des célébrations du 450e anniversaire de la venue de Jacques Cartier au Canada, puis dans dix villes du Québec. Deux années de subventions supplémentaires seront suffisantes pour l'aider à prendre définitivement son envol. La suite de l'histoire prouvera que pour le Cirque du Soleil et son fondateur, même le ciel n'est pas une limite.

Identité et déploiement du Cirque du Soleil

Dès sa deuxième année d'existence, le Cirque du Soleil présente des spectacles à Toronto, Ottawa et Niagara Falls. L'année suivante, il séduit l'ouest canadien et en 1987, il perce avec succès le marché américain. Au cours des années 90, on le découvre avec émerveillement en Europe et en Asie. Au moment de célébrer son vingt-cinquième anniversaire, en 2009, le Cirque du Soleil employait plus de 4000 personnes et avait été applaudi par plus de 90 millions de spectateurs dans 200 villes. La belle folie de ses créateurs a permis au cirque de se doter d'une identité à la fois poétique et grandiose. Par l'importance qu'il accorde aux costumes, à la musique et à la mise en scène depuis ses débuts, et grâce aux exploits technoligiques qu'il a réalisés au fil des ans, le Cirque du Soleil sait entraîner petits et grands dans des aventures où le rêve et la beauté ne cessent d'adopter de nouvelles formes. C'est ce qui le rend unique.

Quelques classiques à voir et revoir

Alegria met en scène des fous du roi, des enfants et des vieillards, en plus de donner des visages humains à des fleurs et des oiseaux. Sa musique, signée René Dupéré, est devenue un album sélectionné aux Grammy Awards et vendu à plus de 500 000 copies à travers le monde. Saltimbanco est construit autour du thème de la ville. Sa musique, ses décors et ses costumes évoquent le métissage. Ses personnages hauts en couleur font de la bicyclette, des balançoires russes ou du bungee. Le spectacle O est un hommage au théâtre, et surtout, à l'eau. Les artistes y évoluent dans l'eau, sur l'eau et au-dessus de l'eau, plongeurs et nageurs se mêlant aux acrobates. Dralion célèbre les quatre éléments et la rencontre entre l'occident et l'orient. Ces quatre spectacles comptent parmi les grands classiques créés dans les années 1990, toujours à l'affiche, avec un succès renouvelé. Les trois premiers ont été mis en scène par Franco Dragone, qui a grandement contribué à la création d'une signature Cirque du Soleil.

Thèmes innovants et hommages aux légendes

Les années 2000 voient le Cirque du Soleil poursuivre son œuvre avec une impressionnante capacité à surprendre et à se réinventer. De nouvelles créations originales naissent, comme OVO , un voyage dans le monde des insectes, Zhumanity , une création audacieuse ayant pour thème l’érotisme et la sensualité et Totem , une aventure de l’espèce humaine signée Robert Lepage. En 2006, Love , une incursion dans l’univers musical des Beatles imaginée par le metteur en scène Dominic Champagne, marque une nouvelle étape. Plus d’une vingtaine de tableaux sont créés autour de classiques tels Get Back , Yesterday et All You Need Is Love . Des personnages de chansons prennent vie, comme Sergent Pepper, The Walrus et Eleanor Rigby. Le succès de Love inspire le cirque pour d’autres hommages à des légendes de la musique. En 2010, il crée Viva Elvis , autour de la vie et de la musique du roi du Rock n’Roll. En 2011, il démarrera un nouveau spectacle de tournée, The Immortal World Tour , explorant l’imaginaire et le talent du roi de la pop, Michael Jackson.

En 1980, Guy Laliberté était un saltimbanque avec de grands rêves. En 2009, il devenait le septième touriste de l’espace. Sa mission « sociale poétique » plus grande que nature visait à sensibiliser le public à la cause de l’eau et à faire parler de One Drop , une ONG qu’il a créée en 2007 et qui s’engage dans la lutte à la pauvreté par des projets d’accès à l’eau et d’assainissement. De toute évidence, le talent et l’imagination qui animent le Cirque du Soleil ont repoussé les limites du ciel.

Satimbanco sera présenté à Lille du 5 au 9 janvier et à Paris du 13 au 16 janvier 2011. Des représentations de Corteo sont aussi prévues en France en 2011. Rendez-vous sur le site officiel du Cirque du Soleil .

Sur le même sujet