user_images/211942_fr_dsc00186.jpg

MARIE-HÉLÈNE DHIFI

Publié dans : Les articles Culture de Marie-Hélène Dhifi

Juliette Benzoni, auteur de romans policiers

L'auteur, plus connue pour ses romans historiques, écrit aussi des romans policiers

Juliette Benzoni

Andrée Marguerite Mangin diteJuliette Benzoni est née le 30 octobre 1920 à Paris dans une famille aisée. Son envie de devenir journaliste est contrariée par son père qui la laisse cependant étudier.

A une époque où l'éducation des filles diffère encore de celle des garçons et où certaines professions leur sont fermées, elle fréquente successivement le Cours élégant des demoiselles Désir, le Lycée Fénelon, le Collège d’Hulst, où elle obtient son baccalauréat, et l'Institut catholique où elle passe une licence.

La guerre et la mort de son père mettent fin à ses études.

En 1941, à 21 ans, elle épouse un médecin et s’installe à Dijon. Dans son autobiographie elle écrit: «je me retrouvai mariée à un médecin de Dijon, le docteur Maurice Gallois, enfouie jusqu’au cou dans la bonne société bourguignonne et bientôt mère de deux enfants».

Elle continue à lire et s'intéresse à l'histoire de la Bourgogne au Moyen Age.

En 1950, la mort de son mari, bouleverse le cours de son existence tout comme la mort de son père avait mis fin à une période de sa vie.

Elle quitte la France pour le Maroc où vit une partie de la famille de son mari.

Elle explique ce départ par des considérations pratiques dans son autobiographie : «j’avais trente ans et il me fallait envisager de travailler si je voulais pouvoir élever mes enfants comme je le souhaitais et conserver un certain niveau de vie. Mais dans une ville de province, passer du statut de femme dite «du monde» à celui de travailleur salarié est un exploit difficile et plutôt mal vu. Mon mari avait de la famille au Maroc. Je m’y rendis et entrai à la rédaction publicitaire d’un poste de radio: Radio-Internationale.»

Elle y rencontre le capitaine Benzoni, l'épouse en 1953 et regagne la France à la demande de son mari.

De retour en France le capitaine Benzoni travaille au ministère des armées comme ingénieur d’armement puis fait carrière au service du Général De Gaulle puis comme adjoint au maire de Saint Mandé.

Elle a 41 ans, quand l’agence de presse Opera Mundi (créée en 1928 cette agence renommée Agepresse disparaît durant les années 1990) lui commande une fresque historique qui puisse venir concurrencer la série des Angélique écrite par Anne et Serge Golon.

Elle rédige alors la série des Catherine qui est d'abord publiée en feuilletons dans France Soir avant de paraître en livres.

Le succès est au rendez vous et Juliette Benzoni devient célèbre. D'autres séries historiques suivront.

Elle est veuve pour la seconde fois en 1982 à l'âge de 62 ans.

Juliette Benzoni, auteur de romans policiers

C'est à 74 ans qu'elle inaugure la rédaction de romans policiers en créant le personnage d'Aldo Morosini, prince vénitien antiquaire, expert en joyaux anciens.

Elle écrit une série qu'elle intitule Le boiteux de Varsovie et qui s'ouvre avec L'étoile bleue (1994).

Juliette Benzoni situe l'action de ce premier livre dans la ville de Venise.

Au lendemain de la première guerre mondiale, le prince Morosini revient chez lui et trouve sa mère morte. Le caractère suspect de ce décès et la nécessité de survivre à la ruine vont motiver le jeune prince.

Les quatre volets de la série constituent autant une quête du bonheur que la poursuite de la réussite par un homme jeune. Le style enlevé rappelle les aventures d'Arsène Lupin tandis que le milieu fortuné dans lequel évoluent les héros place les personnages "du bon coté de la société". Le Prince est un vrai prince contrairement à Arsène Lupin.

L'époque est la même, le début du XXème siècle.

La série s'achève par le mariage du prince avec la femme qu'il aime. Les péripéties qui permettent d'aboutir à cette situation sont relatées dans L'étoile bleue (1994), La rose d'York (1995), L'opale de Sissi (1996) et Le rubis de Jeanne la Folle (1996).

Juliette Benzoni écrit une suite avec Les émeraudes du prophète (1999). Cette enquête commence avec l'enlèvement de la femme d'Aldo Morosini.

L'auteur va développer les personnages de la série dans des aventures qui tournent toutes autour de bijoux de légende. C'est ainsi que paraissent successivement La perle de l'Empereur (2001), Les joyaux de la sorcière (2004), Les larmes de Marie-Antoinette (2006), Le collier sacré de Montezuma (2007) et L'anneau d'Atlantide (2009).

Les deux derniers ouvrages La chimère des Borgia et La Collection Kledermann, parus respectivement en 2011 et en 2012, forment une seule histoire, celle de bijoux disparus lors du naufrage du Titanic et dont la réapparition dans une salle de vente vont entraîner le prince Morosini et ses proches dans de nouvelles aventures.

C'est aussi l'occasion de situer l'époque des aventures du Prince Morosini. Vingt ans après le naufrage du Titanic, soit vingt ans après le 15 avril 1912.

En 1932, l'Europe est au bord du gouffre. La montée du nazisme et la seconde guerre mondiale sont proches.


Juliette Benzoni meurt le dimanche 7 février 2016 à 95 ans. Elle a écrit 86 livres sur 54 ans et a vendu 300 millions d'exemplaires.

À propos de l'auteur

user_images/211942_fr_dsc00186.jpg

MARIE-HÉLÈNE DHIFI

Docteur en droit, je suis devenue juriste en entreprise. J'ai vécu deux
  • 140

    Articles
  • 13

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 7

    Abonnements

Poursuivez la discussion!