user_images/211942_fr_dsc00186.jpg

MARIE-HÉLÈNE DHIFI

Publié dans : Les articles Culture de Marie-Hélène Dhifi

L'adaptation par Josée Dayan des romans de Fred Vargas

A ce jour quatre enquêtes du commissaire Adamsberg ont été adaptées à la télévision par Josée Dayan.

Les enquêtes du commissaire Adamsberg adaptées par Josée Dayan pour la télévision sont L'homme aux cercles bleus, L'homme à l'envers, Sous les vents de Neptune et Un lieu incertain.

Jean-Luc Anglade incarne Jean-Baptiste Adamsberg, Jacques Spiesser le commissaire Danglard et Corinne Masiero le lieutenant Violette Retancourt. Des invités prestigieux comme Jeanne Moreau, Charlotte Rampling et Jean-Pierre Léaud complètent une distribution de qualité qui a assuré le succès de ces adaptations.

Sous les vents de Neptune

Cet ouvrage, porté à la télévision en premier, a connu le succès lors de sa diffusion en février 2008. Les images sombres, parfois inquiétantes, rendent exactement l'atmosphère du roman qui retrace la poursuite d'un tueur en série.

L'histoire se déroule entre la France et le Québec. Adamsberg travaille dans le 13ème arrondissement de Paris. Il part en formation au Québec avec des membres de son équipe. On apprend qu'il a un frère et que son amie Camille l'a quitté car il la trompe.

Deux épisodes ont été nécessaires pour traduire en images la poursuite par le commissaire Adamsberg d'un criminel particulièrement habile.

Devenu lui-même gibier, le commissaire accusé d'un meurtre par les autorités québécoises, doit se défendre et passe pendant un moment du côté des assassins.

Le commissaire Danglard incarné par Jacques Spiesser, l'aide à prouver son innocence.

Jeanne Moreau donne vie au personnage inoubliable d'une hakeuse en pantoufle qui va permettre au commissaire d'y voir plus clair.

Cette première adaptation est suivie en novembre 2008 par le tournage de l'adaptation de deux autres romans, L'homme aux cercles bleus et L'homme à l'envers, qui seront diffusés à l'automne 2009.

Josée Dayan a mené les deux de front, alternant le tournage des scènes de L'homme aux cercles bleus et de L'homme à l'envers (Voir Télérama.fr Tournage : sur les traces du commissaire Adamsberg de Samuel Douhaire du 04.11.2008).

Chronologiquement, les romans L'homme aux cercles bleus et l'homme à l'envers sont antérieurs à Sous les vents de Neptune.

L'homme aux cercles bleus

C'est le deuxième livre à avoir été adapté avec toujours Jean-Luc Anglade dans le rôle titre du commissaire.

L'action du livre se déroule en 1990. L'auteur présente le personnage comme un policier ayant commencé sa carrière en province à l'âge de 25 ans. Il y a passé vingt ans de sa vie. Quand s'ouvre la première de ses enquêtes il est à Paris, où il a été nommé commissaire de police et il travaille dans le 5ème arrondissement depuis douze jours. Le compte est précis. L'auteur situe son personnage.

Il a donc quarante cinq ans, est déjà célèbre pour ses succès passés et n'a rien à prouver. Il se rappelle une femme aimée, Camille, quand il rencontre Mathilde, sa mère.

L'actrice anglaise Charlotte Rampling incarne Mathilde. Elle apprend à Adamsberg qu'elle a croisé l'homme aux cercles bleus. L'histoire tourne autour d'elle car elle connaît le meurtrier. Le phrasé de la comédienne donne à l'adaptation un charme particulier. Tout comme la voix rauque de Jeanne Moreau dans l'adaptation de Sous les vents de Neptune.

L'homme à l'envers

Ce téléfilm est tourné en même temps que L'homme aux cercles bleus. Diffusé le 11 novembre 2009, il a été récemment reprogrammé sur la chaine Jimmy le 29.05.2013 à 1 heure 55.

Controversé, cet épisode met en scène la réintroduction des loups dans le Mercantour. La figure centrale de cet opus est le personnage de Camille Forestier, interprété par Hélène Fillières, que Jean-Baptiste Adamsberg essaye de conquérir.

Un lieu incertain

Dans cette enquête qui s'ouvre sur un meurtre particulièrement atroce, le commissaire est confronté à d'anciennes croyances des Balkans, pays des vampires.

Il s'oppose dans cet épisode à un puissant magistrat dont l'ancien mari se livre à des meurtres particulièrement sanglants.

Le personnage du meurtrier est incarné par Pascal Greggory. Ce dernier fait un arrêt cardiaque à l'hôpital où il est soigné après un ultime affrontement avec le commissaire.

La famille du commissaire s'agrandit et le film se termine sur l'image du commissaire avec Camille, la mère de son dernier fils.

Josée Dayan a librement interprété l'ouvrage de Fred Vargas. En effet dans le dernier volume paru à ce jour, L'armée furieuse, on retrouve l'assassin sous les traits d'un détenu modèle.

Josée Dayan ne tient pas non plus compte dans ce final de la brouille de Camille et de Jean-Baptiste Adamsberg qui ne se voient plus que dans l'intérêt de leur fils.

Ce "happy end" termine sur une touche d'optimisme une histoire particulièrement noire et permet d'en adoucir la fin.

Le téléfilm a été rediffusé au cours de l'été 2013.

À propos de l'auteur

user_images/211942_fr_dsc00186.jpg

MARIE-HÉLÈNE DHIFI

Docteur en droit, je suis devenue juriste en entreprise. J'ai vécu deux
  • 140

    Articles
  • 13

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 7

    Abonnements

Poursuivez la discussion!