Ghar el Melh et Raf Raf en Tunisie

Thalassa consacre régulièrement des émissions à la Tunisie et évoque des sites qui ne correspondent pas au tourisme de masse.
80

Lorsqu'on arrive en Tunisie, de l'avion, on peut apercevoir le rocher de Raf Raf et la lagune de Ghar el Melh. Ces deux sites se trouvent de part et d'autres de la colline qui les domine. Le spectacle de ce cap qui avance dans la mer n'est pas inconnu des téléspectateurs français qui l'ont découvert lors d'un reportage consacré à la Tunisie par Thalassa le 26 octobre 2009.

Ces deux villes dans la banlieue proche de Bizerte, à mi chemin de celle-ci et de Tunis, sont les deux faces d'un tourisme intérieur qui sort des sentiers battus.

Ghar el Melh

Ghar el Melh est un petit village de pêcheurs situé au pied d'une montagne.

On y arrive de Tunis en suivant l'autoroute qui mène à Bizerte.

Ghar el Melh est par sa taille modeste un lieu de villégiature peu connu. Il se traverse facilement et on longe les forts turcs de cet ancien repaire de corsaires qui côtoient les constructions du village.

Ils ont été restaurés et abritent un festival de la photographie.

Après un passage sous une voute à sens unique, le visiteur suit une route qui longe la lagune où se trouvent des barques de pêche. Une route serpente à la sortie du village, un hôtel offre ses services et au bout se trouvent les installations du port de pêche.

Il faut longer le mur qui entoure le port pour arriver à la plage.

L'entrée est gardée par un employé de la Mairie auprès duquel on s'acquitte d'un droit de passage. Un chemin fait par les passages de nombreuses voitures dans le sable amène à la plage.

Des parasols plantés dans le sable, des tables et des chaises de jardins agrément une plage où l'on vient en famille. Mieux qu'un parasol, des espaces abrités rudimentaires ont été créés et font face à la mer.

Pour les visiteurs de passage qui ne résident pas à proximité à il vaut mieux avoir déjà passé son maillot car il n'y a pas de cabine de bain. Il est possible de se doucher dans un local municipal construit en dur dont les clés sont entre les mains d'un restaurateur de la plage. On s'acquitte des frais de location du parasol et d'un paiement pour la douche auprès de lui.

Les installations de fortune offrent un minimum de services mais ce n'est pas un lieu destiné au tourisme de masse qu'a développé la Tunisie pendant de nombreuses années. Il s'agit plutôt d'installations de base pour assurer l'accès à la plage et le maintien de sa propreté.

Raf Raf

Il faut quitter Ghar el Melh, revenir sur ses pas rejoindre le carrefour où l'on prend la direction de Raf Raf. La route est agréable. La ville s'étend tout au long de la cote. Elle est plus importante que le village de Ghar el Melh et offre des installations plus confortables. Les petites rues descendent vers la plage. Deux voitures peuvent se croiser sans problème.

Au delà de la découverte de ces deux lieux de villégiature, il y a celle du tourisme intérieur. Chacun fréquente en été la plage la plus proche de son domicile.

Les mairies prélèvent des droits de passage et font nettoyer les plages sous leur responsabilité.

A Ghar el Melh les plaisirs simples de la mer et de la baignade. Raf Raf, plus fréquentée offre des locations pour toutes les bourses.

Read more at Suite101: Porto Farina, ou Ghar el Melh, "petit Toulon" de la Tunisie | Suite101.fr http://suite101.fr/article/porto-farina-ou-ghar-el-melh-petit-toulon-de-la-tunisie-a12639#ixzz266EHpI96

Sur le même sujet