La crise de l'Ancien Régime, cadre des enquêtes de Nicolas le Floch

Le règne de Louis XVI est plus troublé que celui de Louis XV car il est devenu nécessaire de réformer les institutions de l'Ancien Régime
81

Les enquêtes de Nicolas le Floch se déroulent sous l'Ancien Régime, sous Louis XV puis sous Louis XVI.

Sous Louis XV, se succèdent L'énigme des Blancs Manteaux, L'homme au ventre de plomb, Le fantôme de la rue royale , et L'Affaire Nicolas le Floch , enquête charnière qui s'achève avec la mort du roi et l'avènement de Louis XVI.

Elles se poursuivent sous Louis XVI qui conserve à confiance au commissaire.

La crise de l'Ancien Régime est décrite par Jean-François Parot qui évoque successivement les deux rois et leur entourage.

L'Ancien Régime

"Au point de vue politique, l'Ancien Régime, c'est la Monarchie absolue avec son arbitraire à peine tempéré par l'opposition des Parlements, avec ses mauvaises finances et l'extrême diversité de ses institutions" (Cours Malet Isaac Histoire 2e, Editions Hachette, 1960, p.5).

Le gouvernement central est formé du roi assisté de six ministres et des conseils. Les ministres sont : Le Chancelier , chef de la justice, le Contrôleur général des finances et les secrétaires d'Etat de la Marine, de la Guerre, des Affaires étrangères et de la Maison du roi.

Le Dauphin et Marie-Antoinette sont évoqués dès le fantôme de la rue Royale . L'auteur rappelle les nombreuses morts occasionnées par la mauvaise organisation du feu d'artifice offert le 30 mai 1770 par les magistrats de la ville de Paris pour fêter le mariage des futurs souverains.

Monsieur de Choiseul est alors le principal ministre de Louis XV. Artisan du rapprochement de la France et de l'Autriche, il est aussi à l'origine du mariage de Marie-Antoinette avec le Dauphin. Monsieur de Sartine est Lieutenant général de police et appartient à l'entourage de Monsieur de Choiseul.

Le duc de Choiseul (1758-1770), le Triumvirat, Turgot et Necker vont tenter de réformer les structures du régime.

Le duc de Choiseul (1758-1770)

Etienne-François de Choiseul, né en 1719, meurt en 1785. Fils aîné d'une grande famille originaire de Lorraine, il est secrétaire d'Etat aux affaires
étrangères, à la guerre et à la Marine de 1758 à 1770.

Pendant la Guerre de sept ans c'est lui dirige la diplomatie de la France. Dès
1756, il est l'homme de l'alliance avec l'Autriche et va être l'artisan
du mariage de Marie-Antoinette avec le futur Louis XVI .

M de Choiseul n'a aucune considération pour Louis Ferdinand, le père du
Dauphin, et n'en aura guère plus pour le futur Louis XVI.

En 1763 il signe au nom de la France le traité de Paris qui cède le Canada et les Indes à l'Angleterre.

En1764, il obtient le bannissement de France des Jésuites. Il s'oppose en
cela au Dauphin Louis-Ferdinand, le père du futur Louis XVI.

En 1766 il prend possession au nom du roi de France du Barrois et de la Lorraine.

La mort de Mme de Pompadour, la favorite du roi, et son remplacement par Mme du Barry le mettent en difficulté.

La nouvelle favorite ne le soutient pas et il sent que le temps lui est compté.

M.de Sartine explique à Nicolas les dessous de l'histoire. M de Choiseul a
voulu voir sa soeur accéder au statut de favorite. Son échec lui a
aliéné la nouvelle maîtresse du roi.

Sa disgrâce, en 1770, tient pour partie à sa volonté de revanche contre l'Angleterre. Le roi Louis XV ne souhaite pas entraîner de nouveau la France dans une guerre couteuse alors que le pays n'en a plus les moyens. Il quittera ses
fonctions pour ne plus revenir.

Pourtant M. de Sartine ne cessera d'oeuvrer à son retour, suscitant ainsi de nombreux problèmes à Nicolas Le Floch.

Le remplacement du duc de Choiseul

Louis XV remplace Choiseul, son ministre principal, par un triumvirat formé
de Maupéou à la Justice, de Terray aux Finances et d'Aiguillon aux
Affaires étrangères.

Cette reprise en main des affaires de l'Etat par le roi permet de consolider la paix, d'assainir les finances et de limiter le pouvoir des Parlements. Les juges n'achètent plus leurs charges mais sont payés par l'Etat et donc révocables.

L 'affaire Nicolas Le Floch s'ouvre le 6 janvier 1774. C'est en partie la suite de L'énigme des Blancs-manteaux car des personnages de la première enquête reparaissent.

Le Duc d'Aiguillon est mêlé à l'affaire. Il va obtenir la disgrâce de
Nicolas le Floch car il est marié à la nièce de Mr de Saint FLorentin
duc de la Vrillière, Ministre de la Maison du roi et par conséquent
supérieur hiérarchique du Lieutenant général de police dont dépend
Nicolas Le Floch.

Lorsque Louis XV meurt, ses anciens ministres sont remplacés par le nouveau roi.

Le duc de Choiseul est définitivement écarté au profit de M. de Maurepas

La mort de Louis XV ne permet pas le retour du duc de Choiseul. Louis XVI choisit Monsieur de Maurepas.

M de Sartine, ancien Lieutenant général de police devenu Ministre de
la Marine, essaie de constituer une flotte à la France, ce qui le met en
opposition avec le Contrôleur général des Finances qui souhaite faire
des économies.

Le but de M. de Sartine est de devenir Ministre de la Maison du roi car ce personnage est le chef de la police. Il sait tout ce qui se passe dans le royaume et est le supérieur hiérarchique du Lieutenant général de police.

L'enquête intitulée Le crime de l'hôtel Saint Florentin
commence le 2 octobre 1774. M. de Sartine n'est plus Lieutenant général
de police. Il a été remplacé par M. Le Noir et la disgrâce de Nicolas
se confirme.

Cependant un crime chez M. de St Florentin va ramener
Nicolas au Châtelet et lui offrir l'occasion de montrer l'étendue de
ses talents. Il va devoir choisir entre sa fidélité à M de Sartine, qui
croit toujours au retour en grâce du duc de Choiseul, et sa loyauté aux
institutions qu'il sert .

Nicolas Le Floch est passé de l'autorité de M de Sartine à celle de M Le Noir. Jean François Parot fait dire à M Le Noir "La France est une vieille machine qui va encore de l'ancien branle qu'on lui a donné, et qui achèvera de se
briser au premier choc". ( Le sang des farines page 209).

Dans le cadre de ses fonctions Nicolas le Floch rencontre successivement M.Turgot et M. Necker.

Turgot (1774-1776)

Le contrôleur des Finances Turgot apparaît dans Le sang des farines . Son portrait est rapidement fait par Jean François Parot à travers la rencontre de Nicolas le Floch convoqué par Turgot.

Il a voulu notamment supprimer les douanes intérieures afin d'assurer la
libre circulation des grains. Il a mis fin aux corvées qui obligeaient
les paysans à donner un certain nombre de jours de travail gratuitement
pour effectuer des taches au profit du roi ou des nobles.

Sa nomination a pour conséquence le remplacement de M Le Noir par M Albert.

Necker (1777-1781)

Deux ans après l'affaire des farines Turgot est renvoyé et Albert chassé. M Le Noir redevient Lieutenant général de police ( Le cadavre anglais p.30). M Necker apparaît dans L'honneur de Sartine.


Rejoignez la discussion

À propos de l'auteur

Marie-Hélène Dhifi
Docteur
en droit, je suis devenue juriste en entreprise. J'ai vécu deux ans en
Tunisie à la fin de mes études. J'y reviens tous les ans. Je lis
beaucoup : ...
Membre depuis Déc 31, 2009 140 Articles

Articles récents par Marie-Hélène Dhifi

  • La crise de l'Ancien Régime, cadre des enquêtes de Nicolas le Floch

    Les enquêtes de Nicolas le Floch se déroulent sous l'Ancien Régime, sous
    Louis XV puis sous Louis XVI.Sous Louis XV, se succèdent L'énigme des
    Blancs ...

  • Le décor des enquêtes du commissaire Brunetti diffusées sur France 3

    Donna Leon situe les locaux dans lesquels évoluent ses personnages à
    l'emplacement de l'ancienne questure de Venise. Les épisodes diffusés
    actuellement sur France 3 y ...

  • Nicolas le Floch, un personnage romanesque né de l'imagination de JF Parot

    Le personnage de Nicolas Le Floch Commissaire de police au Châtelet sous le règne de Louis XV, naît en 1996 de la plume de Jean ...

  • Amanda Cross et IJ Parker deux écrivains de romans policiers peu connues

    Contrairementà certaines de leurs consoeurs dont les romans policiers connaissent un succès constant et font l'objet de parution en livres de poche, Amanda
    Cross ...

  • Venise dans la littérature policière : un voyage dans le temps.

    Des auteurs de romans policiers qui ont choisi Venise comme décor de leurs histoires, Donna Leon est la plus connue. Ses livres ont en effet ...

Articles les plus populaires






Sur le même sujet