La notoriété de Georges Simenon naît avec le commissaire Maigret

Simenon a créé le fameux commissaire afin de franchir une étape dans sa carrière d'écrivain et a commencé à écrire sous le nom de Georges Simenon.
14

La notoriété de Georges Simenon a commencé avec la parution des enquêtes du commissaire Maigret.

Jusque là il écrivait des romans et de la littérature populaire sous des pseudonymes divers. Il collaborait dans différents journaux qui publiaient ses nouvelles en feuilletons.

Le grand bal anthropométrique

Lorsqu'il souhaite abandonner les pseudonymes sous lesquels il écrit jusque là et utiliser son nom, il décide d’organiser le 20 février 1931 un grand bal pour se faire connaître sous son vrai nom.

Cet évènement en partie financé par son éditeur doit également assurer le lancement de deux enquêtes du commissaire Maigret M. Gallet, décédé et Le Pendu de Saint Pholien.

Cet évènement est connu sous le nom du Bal anthropométrique . Il permet à Simenon de faire la transition entre son ancienne notoriété, celle de Sim et autres pseudonymes et celle à venir et qu’il compte fonder sur son nom. En effet en 1931 personne ne le connaît sous le nom de Georges Simenon.

Lors du lancement de la série des Maigret, à l’occasion du Bal anthropométrique qui se déroule à Paris le 20 février 1931, Georges Simenon imagine une fête inoubliable que les journaux ont qualifiée de « nuit de folie ».

De la littérature populaire au roman policier

Afin d’évoluer dans son métier, Simenon souhaite en effet abandonner la littérature populaire et aborder le roman. Il crée le commissaire Maigret.

Le personnage incarné au cinéma et à la télévision par Jean Gabin, Jean Richard et Bruno Cremer, est né après des années de tâtonnements.

Ecrit en 1930, Train de nuit met en scène un Maigret commissaire de police à Marseille. Le commissaire Lucas apparaît dans L’énigme de la Marie-Galante une courte nouvelle écrite en juin1930. Simenon écrira encore d’autres histoires avant de fixer le personnage du commissaire (voir Maigret entre en scène dans la collection Omnibus).

La célébrité du Commissaire Maigret

Le commissaire Maigret devient célèbre. Les premières enquêtes Pietr-le Letton , Le Charretier de la "Providence" , M. Gallet décédé et Le Pendu de Saint Pholien assoient sa popularité.

Simenon va consacrer dix neuf romans au fameux commissaire de 1930 à juin 1933 : Pietr le letton, Le charretier de la Providence, Monsieur Gallet, décédé, Le pendu de Saint Pholien, La tête d’un homme, Le chien jaune, La nuit du carrefour, Un crime en Hollande, Au rendez-vous des Terre-Neuvas (Mme Maigret apparait), La danseuse du Gai-Moulin, La guinguette à deux sous, L'ombre chinoise, L'affaire Saint-Fiacre, Chez les Flamands, Le port des brumes, Le Fou de Bergerac, Liberty Bar, L’Ecluse n° 1 et Maigret.

Dans la biographie que Patrick Marnham consacre à Simenon L'homme qui n'était pas Maigret - Un portrait de Georges Simenon l'auteur indique "En 1930, il écrit quatre Maigret....... En 1931, il écrit huit Maigret.... Il écrit quatre Maigret en 1932, deux en 1933 puis aucun durant cinq ans". Il ajoute "Malgré son succès immédiat, Simenon considère alors Maigret comme un simple tremplin vers la littératutre à part entière" .

Il pense arrêter la série et le commissaire Maigret a bien failli disparaître prématurément . La preuve se trouve dans deux ouvrages : L'écluse numéro 1 et Maigret . Dans l'écluse n°1 , Maigret doit résoudre le meurtre d'un marin. L'auteur précise qu'il mène sa dernière enquête. Dans Maigret , le commissaire est tiré de sa retraite par son neveu.

Mais les lecteurs demandent une suite et Simenon va reprendre la rédaction des enquêtes du commissaire.

Lire aussi Suite101: Le Bal anthropométrique lance la série des Maigret | Suite101.fr http://marie-h-dhifi.suite101.fr/le-bal-anthropometrique-lance-la-serie-des-maigret-a25741#ixzz1Yxjq5JFa

Sur le même sujet