Les enquêtes du Commissaire Brunetti sur France 3

le personnage apparaît pour la première fois dans " Mort à la Fénice " .
50

Donna Leon crée le personnage du commissaire Brunetti qui apparaît pour la première fois dans Mort à la Fénice .

Ecrit en 1992, ce livre nous introduit dans le milieu artistique et rappelle les compromissions de certains artistes au cours de la seconde guerre mondiale.

Le livre ouvre aussi une série télévisée de qualité que France 3 diffuse régulièrement en soirée au cours de l'été ou en après midi les dimanches.

En été passait en première partie, un épisode inédit. En seconde partie la reprise de la première saison déjà diffusée.

Depuis le dimanche 10 novembre 2013 la diffusion de la première série a repris en début d'après midi.

Dans le rôle titre du commissaire l'acteur Uwe Kockisch. Le personnage de Paola Brunetti est incarnée par Julia Jäger.

La Fénice

« La Fenice est un opéra construit à Venise au XVIIIe siècle dans le style néo-classique avec une salle proposant cinq étages superposés de loges finement décorées en rouge et or », nous apprend Wikipédia.

Construit sur les cendres du Théatre San Benedetto, il est inauguré le 16 mai 1792. Détruit lors d’un second incendie en 1832, il est reconstruit en 1836. L’actuel opéra de la Fénice a été inauguré le 12 novembre 2003, celui construit en 1836 ayant été dévasté par un incendie criminel en 1996.

La Fénice mérite bien son nom qui signifie Phénix en français. Cet oiseau s'enflamme lorsqu'il arrive au terme de sa vie et renaît de ses cendres.

Celui décrit par Donna Léon dans son roman est donc celui d'avant l'incendie.

La première apparition du commissaire Brunetti

Le commissaire apparaît dès les premières pages. Il arrive en bateau. Le décor est planté. Nous sommes à Venise. La description du personnage est brève : c'est un policier en civil, un des commissaires de Venise. "Sa tenue trahissait l'Italien, son débit verbal le Vénitien, ses yeux le policier" ( Mort à la Fénice édition de poche p.15).

Il est impeccablement vêtu sans aucun signe d'élégance tapageuse et évolue sans problème dans le milieu des chanteurs d'opéra. Sa classe sociale n'est pas évoquée. On apprend seulement qu'il habite depuis dix ans à Venise un appartement situé au dernier étage d'un palazzo (Opus cité p.53).

Son foyer constitue pour lui "la santé mentale au milieu de la folie quotidienne de son travail".

Ni le physique ni l'âge du commissaire ne sont précisés alors que sa femme est décrite. "Comme beaucoup de Vénitiennes, Paola avait la peau claire et ces cheveux d'un roux dorés que l'on retrouve si souvent dans les portraits de femme du XVIIe siècle " (op. cit. p.54).

La première saison des enquêtes de Donna Léon mises en scène pour la télévision contredisent la description de Paola qui devient brune. Elles donnent un visage au commissaire Brunetti.

Le type méditerranéen du commissaire ne permet pas de deviner que la série est produite par la télévision allemande avec des acteurs allemands.

La famille du commissaire Brunetti

La famille du commissaire se compose de quatre membres. Le commissaire, son épouse Paola et leurs deux enfants Raffaelle (dit Raffi) et Chiara sa soeur.

Il est issu de la classe moyenne. Il a un frère. Sa mère, encore vivante est placée dans une institution car elle est malade.

Au fil des enquêtes du commissaire, ce dernier fait appel à son beau-père, le Comte Falier, pour obtenir des informations confidentielles. Mais la famille de Paola ne participe pas aux intrigues. Le rôle du comte se réduit à une aide discrète et nous sommes loin des romans qui associent un aristocrate à la police.

La vie de famille du commissaire est décrite et on suit l'évolution de ses membres. Cette parenthèse dans le déroulement des enquêtes permet à l'auteur de donner des indications sur l'état d'esprit des vénitiens quant au monde politique et aux pratiques de leurs administrations.

Paola, l'épouse du commissaire, enseigne à l'Université et a beaucoup de temps libre pour lire, cuisiner et s'occuper de sa famille.Pour les amateurs de cuisine, les recettes évoquées dans le livre renvoient aux livres de cuisine italienne.

Donna Léon fait de Paola une spécialiste de la littérature anglaise. La famille est bilingue et passe de l'italien à l'anglais. Le commissaire est féru d'histoire ancienne. Il a tendance à rejeter la famille de sa femme ( De sang et d'ébèn e p.176).


Sur le même sujet