Les lauréats français du prix nobel de littérature

Le prix Nobel de Littérature a été attribué à quinze écrivains français depuis sa création. Cette distinction récompense la qualité d'une oeuvre.

Les lauréats français du prix Nobel de littérature ne sont pas forcément connus du grand public.

En 2009 pour le centenaire de la mort d'Albert Camus, son parcours a été rappelé. On se souvient que Jean-Paul Sartre en son temps a refusé le Nobel.

L'attribution du prix en 2008 à Jean-Marie Gustave Le Clézio a consacré un auteur discret.

Il est bon de rappeler brièvement les noms et parcours des auteurs français dont l'oeuvre a été consacrée par l'attribution du prix Nobel. Certains sont tombés dans l'oubli.

  • Les premiers lauréats

1904 : Frédéric Mistral (1830-1914) est co-lauréat du prix avec le dramaturge espagnol José Echegaray

1916 : Romain Rolland (1866-1944) - Philosophe et historien, il enseigne l’histoire de l’Art à l’Ecole Normale puis à la Sorbonne. Il n’arrive pas à s’imposer comme dramaturge et se tourne vers le roman. Le Grand prix de l’Académie Française couronne en 1913 Jean-Christophe , une œuvre en dix volumes, qui inaugure une série de romans appelés « Romans fleuves ». Il représente déjà le « type » de « l’intellectuel de gauche ».

1921 : Anatole France (1844-1924) - De son vrai nom, Anatole Thibault, ce fils de libraire publie d’abord des vers parnassiens, puis un poème dramatique avant de choisir la voie du roman ironique à la façon de Voltaire. Dans un style élégant il exprime un épicurisme délicat et s’attaque aux préjugés qui maintiennent les hommes dans des situations injustes.

1927 :Henri Bergson(1859-1941) - Il distingue le temps abstrai t , celui des horloges, et la durée concrète et vécue qui constitue une force créatrice . L'Art occupe dans la pensée bergsonienne une place privilégiée car il est un des témoins du pouvoir créateur de la durée. La pensée d'Henri Bergson a influencé Charles Péguy et Marcel Proust

1937 : Roger Martin du Gard (1881-1958) - Roger Martin Du Gard se découvre dès l’adolescence une vocation d’écrivain. Encouragé par ses parents il termine ses études en 1899 à l’Ecole de Chartres. Son premier livre important paraît en 1913 ( Jean Barois ). A partir de 1920 il commence à réfléchir à un vaste roman Les Thibault . Cette œuvre adaptée pour la télévision à deux reprises, a permis au grand public de redécouvrir cet auteur.

  • Les Lauréats de l'après guerre et des trente glorieuses

1952 : François Mauriac (1885-1970)

1957 : Albert Camus

1960 : Saint-John Perse (1887-1975) - Alexis Saint- Léger, issu d’une ancienne famille de la Guadeloupe, accomplit une brillante carrière diplomatique sous le nom d’Alexis Léger. Il est connu en tant que poète sous le nom de Saint-John Perse dès 1924. Révoqué par le régime de Vichy, il part en 1940 aux Etats Unis, où il s’établira définitivement.

1964 : Jean-Paul Sartre (1905-1980) refuse le prix Nobel

  • Les derniers lauréats

2000 : Gao Xingjiang né en Chine en 1940 et naturalisé français en 1997

2008 : Jean-Marie Gustave Le Clézio 

2014 : Patrick Modiano

Sur le même sujet