Les mystères de Venise : Venise au XVIIIème siècle

Les mystères de Venise, les romans policiers de Loredan, font revivre les institutions de la République au dix-huitième siècle.
29

Loredan est le nom de plume de Frédéric Lenormand dont on ne connaît pas l'identité lorsque paraissent les premiers livres. Clin d'œil au lecteur c'est aussi le nom d'un des Doges de la Cité lacustre. Ses romans policiers regroupés dans une collection Les mystères de Venise , mettent en scène une jeune fille, Leonora Pucci, issue de la noblesse vénitienne par son père seulement car conçue hors mariage.

L'histoire de la cité au temps des Doges et son organisation politique et administrative sont abordées par petites touches. Il est nécessaire de définir le rôle des institutions évoquées pour mieux comprendre l’intrigue des ouvrages.

Le Grand Conseil

Le Grand Conseil constitue la base de la pyramide du pouvoir au sein de la République de Venise. Il adopte les lois et élit les magistrats et les membres des conseils inférieurs. Il crée également des commissions plus spécialisées aux pouvoirs très larges, dont le Groupe des Quarante. Dans le premier ouvrage de Loredan, le père de l’héroïne, Cesare dalla Frascada, est arrêté car « soupçonné de trafics dans l’exercice des hautes responsabilités confiées par le Grand Conseil » ( Leonora Agent du Doge , p.131). L’auteur rappelle « Les charges de l’administration vénitienne étaient toutes attribuées par un vote du Grand Conseil ou des diverses assemblées qui gouvernaient la République » (op.cit. p.188).

Le groupe des Quarante ou Quarantia – Le Sénat

Le Groupe des Quarante est une émanation du Grand Conseil et fonctionne comme une Cour d’appel. Il désigne en son sein trois « capi » qui siègent au Conseil des dix.

Le Sénat, autre lieu de pouvoir, prendra par la suite le pas sur le groupe des Quarante. Il n’y a cependant pas de bouleversement dans ce changement car les membres du Sénat appartiennent à la même classe que ceux du Groupe des Quarante.

Le premier ouvrage de Loredan fait d’Alvise Mocenigo, Sénateur, un des protagonistes de l’histoire. A la mort du Doge, il fait partie de ses successeurs possibles. « Répandue chez les Quarante, la rumeur [de la mort du Doge] était passée chez les Sénateurs, elle avait sauté d’un cercle de pouvoir à l’autre … » (op cit. p.401).

Le Conseil des dix

Le Doge, ses six conseillers et les trois « capi » désignés par le Groupe des Quarante forment le Conseil des Dix qui constitue le gouvernement de la cité. Le Conseil des dix est responsable de la police et chargé de prévenir complots et soulèvements.

Trois inquisiteurs d’Etat sont nommés par le Conseil des dix. Ils constituent un Tribunal secret qui est chargé de réprimer toutes les menaces contre l’Etat . La nuit de San Marco , troisième volet des enquêtes de Leonora, met l’accent sur le rôle des Inquisiteurs.

Le Doge

Le doge est le premier personnage de l’Etat. Véritable monarque constitutionnel il émane des familles les plus puissantes de Venise. Il est assisté par six Conseillers qui forment le Conseil Ducal. Il est élu à vie.

Dans la trilogie de Loredan sont évoqués plusieurs doges en commençant par Pietro Grimani (élu doge en1741). Leonora pense qu'il est encore le doge de Venise lorsqu'elle arrive dans la ville. Sa suivante lui apprend que Francesco Loredano exerce la charge de Doge. Elu en 1752 ce dernier meurt à la fin du premier ouvrage de la trilogie de Loredan. Marco Foscarini le remplace et est évoqué dans les deux ouvrages suivants.

Sachant que ce doge a eu un règne très court avant d'être remplacé en 1763 par Alvise Mocenigo, on attend avec impatience la suite des aventures de Leonora Pucci.

Sur le même sujet