Margery Allingham auteur anglais méconnu de romans policiers

Margery Allingham, rivale oubliée d'Agatha Christie, est publiée chez Omnibus.
19

Margery Allingham

Margery Allingham naît le 20 mai 1904. Ses parents écrivent des roman-feuilleton et son mari est journaliste. Cette londonienne fait paraître son premier policier The white cottage myster y en 1927.

Son héros Albert Campion naît en 1928.

Toujours lue en Angleterre et aux Etats Unis, elle est peu connue en France.

Une malchance due aux éditeurs

Véronique Maurus consacre un article à la parution chez Omnibus des oeuvres de Margery Allingham préfacées par François Rivière.

Dans ce bref compte rendu paru dans le Le Monde des livres du 6 août 2010 elle évoque une sorte de malchance et cite François Rivière qui explique "Elle a été victime d'une sorte de malchance due aux éditeurs".

La parution de l'article Margery Allingham - L'autre reine du crime le 6 août 2010, en pleine période de vacances semble bien confirmer cette malchance.

Le nécessaire respect de la chronologie

En 1999 les éditions Le masque avaient édité quelques uns de ses romans dans la collection "Les reines du crime".

La réédition dans la collection Omnibus de ses romans policiers aboutit à deux volumes intitulés La Maison des morts étranges et Cercueils et Cie . Elle ne s'est pas accompagnée d'une réédition en poche.

Contrairement à Agatha Christie qui écrit des romans policiers que l'on peut lire séparément ceux de Margery Allingham suivent une chronologie, tout comme ceux de Dorothy L.Sayers car le personnage principal évolue au fil des enquêtes.

Le respect de la chronologie dans la lecture d'un auteur de romans policiers paraît difficile lorsqu'on aborde un romancier inconnu.

Commencer la lecture des enquêtes du commissaire Adamsberg, création de Fred Vargas, par le dernier volume peut rebuter le lecteur qui ne comprend rien au personnage principal.

Margery Allingham a peut être été victime de ce phénomène.

Un personnage principal mystérieux

Contrairement à Hercule Poirot et à Miss Marple, Albert Campion, le héros de Margery Allingham, est un personnage mystérieux.

Il apparaît dans Crime à Black Dudley où il tient un rôle secondaire et prend de l'importance dans Au coeur du labyrinthe .

Il appartient à l'aristocratie mais fréquente la pègre. Son apparition dans les enquêtes et ses façons d'opérer rappellent le monde de Maurice Leblanc et le personnage d'Arsène Lupin qui prend des pseudonymes à particule et met un génie particulier à débrouiller les situations les plus complexes au moment où le lecteur s'y attend le moins.

La romancière consacrera 17 romans et 20 nouvelles à ce héros.

Une oeuvre interrompue par la maladie

Contrairement à Agatha Christie qui a écrit jusque tard, Margery Allingham a abandonné très tôt l'écriture de ses romans policiers. Elle a 46 ans lorsqu'elle arrête. Elle n'a pas eu le temps de développer tout son talent et d'installer son personnage dans le monde des détectives qu'affectionne le lecteur français.

Elle meurt le 30 juin 1966. Agatha Christie lui rend hommage.

Sur le même sujet