Nicolas le Floch et les dernières années du règne de Louis XV

Louis XV essaie de redresser la situation de la France dans les dernières années de son règne et s'entoure d'un triumvirat qui remplace le duc de Choiseul.
32

En 1770 Louis XV remplace Choiseul, son ministre principal, par un triumvirat formé de Maupéou à la Justice, de Terray aux Finances et d'Aiguillon aux Affaires étrangères.

Ce changement à la tête de l'Etat va avoir une influence sur la carrière de Nicolas le Floch car M. de Sartine soutient le duc de Choiseul et le commissaire étant son obligé, sa loyauté va être suspectée.

Il est intéressant de rappeler succintement l'action de ces personnages historiques afin de replacer l'intrigue dans son contexte.

Le duc de Choiseul (1758-1770)

Etienne-François de Choiseul, né en 1719, meurt en 1785. Fils aîné d'une grande famille originaire de Lorraine, il est secrétaire d'Etat aux affaires étrangères, à la guerre et à la Marine de 1758 à 1770.

Pendant la Guerre de sept ans c'est lui dirige la diplomatie de la France. Dès 1756, il est l'homme de l'alliance avec l'Autriche et va être l'artisan du mariage de Marie-Antoinette avec le futur Louis XVI .

M de Choiseul n'a aucune considération pour Louis Ferdinand, le père du Dauphin , et n'en aura guère plus pour le futur Louis XVI.

En 1763 il signe au nom de la France le traité de Paris qui cède le Canada et les Indes à l'Angleterre.

En 1764, il obtient le bannissement de France des Jésuites. Il s'oppose en cela au Dauphin Louis-Ferdinand, le père du futur Louis XVI.

En 1766 il prend possession au nom du roi de France du Barrois et de la Lorraine.

La mort de Mme de Pompadour, la favorite du roi, et son remplacement par Mme du Barry le mettent en difficulté.

La nouvelle favorite ne le soutient pas et il sent que le temps lui est compté.

M. de Sartine explique à Nicolas les dessous de l'histoire. M de Choiseul a voulu voir sa soeur accéder au statut de favorite. Son échec lui a aliéné la nouvelle maîtresse du roi.

Sa disgrâce, en 1770, tient pour partie à sa volonté de revanche contre l'Angleterre. Le roi Louis XV ne souhaite pas entraîner de nouveau la France dans une guerre couteuse alors que le pays n'en a plus les moyens. Il quittera ses fonctions pour ne plus revenir.

Pourtant M. de Sartine ne cessera d'oeuvrer à son retour, suscitant ainsi de nombreux problèmes à Nicolas Le Floch.

Le remplacement du duc de Choiseul

Louis XV remplace Choiseul, son ministre principal, par un triumvirat formé de Maupéou à la Justice, de Terray aux Finances et d'Aiguillon aux Affaires étrangères.

Cette reprise en main des affaires de l'Etat par le roi permet de consolider la paix, d'assenir les finances et de limiter le pouvoir des Parlements. Les juges n'achètent plus leurs charges mais sont payés par l'Etat et donc révocables.

L 'affaire Nicolas Le Floch s'ouvre le 6 janvier 1774. C'est en partie la suite de L'énigme des Blancs-manteaux car des personnages de la première enquête reparaissent.

Le Duc d'Aiguillon est mêlé à l'affaire. Il va obtenir la disgrâce de Nicolas le Floch car il est marié à la nièce de Mr de Saint FLorentin duc de la Vrillière, Ministre de la Maison du roi et par conséquent supérieur hiérarchique du Lieutenant général de police dont dépend Nicolas Le Floch.

Lorsque Louis XV meurt, ses anciens ministres sont remplacés par le nouveau roi.

M. de Sartine nommé secrétaire d'état à la Marine, est remplacé par M Lenoir nouveau Lieutenant général de police.

Mr Lenoir écrit Jean François Parot "était un habitué des affaires secrètes. Cela ne rassurait guère Nicolas, persuadé que Lenoir était lié étroitement à M. de Maurepas, puissance montante, lui-même cousin du duc d'Aiguillon, et à M. de Saint-Florentin, duc de la Vrillière" (p.351 édition de poche).

Le duc de Choiseul est définitivement écarté au profit de M. de Maurepas

L'enquête intitulée Le crime de l'hôtel Saint Florentin commence le 2 octobre 1774. M. de Sartine n'est plus Lieutenant général de police. Il a été remplacé par M. Le Noir et la disgrâce de Nicolas se confirme.

Cependant un crime chez M. de St Florentin va ramener Nicolas au Châtelet et lui offrir l'occasion de montrer l'étendue de ses talents. Il va devoir choisir entre sa fidélité à M de Sartine, qui croit toujours au retour en grâce du duc de Choiseul, et sa loyauté aux institutions qu'il sert .

Sur le même sujet