"Pars vite et reviens tard" de Fred Vargas

Le personnage du commissaire Jean-Baptiste Adamsberg est présenté. Les lecteurs le découvrent en même temps que les membres de sa brigade.
204

Quand Viviane Hamy, l'éditrice de Fred Vargas, parle de ce roman avec Josyane Savigneau, elle se souvient.

"Les ventes des livres de Fred progressaient, mais c'est seulement en 2002, avec la parution de Pars vite et reviens tard , qu'elle est devenue "auteur à succès", Prix des libraires, grand prix des lectrices de Elle . C'est aussi ce roman qui a attiré l'attention de l'étranger sur son oeuvre." ( Le Monde du 28.08.2010 L'engagement, le parti pris, l'écrit sont mes batailles).

Pars vite et reviens tard met en scène une fois de plus le commissaire Adamsberg.

Nommé à Paris il y a déjà cinq ans, le héros de Pars vite et reviens tard a résolu des affaires déjà relatées principalement dans L'homme aux cercles bleus et L'homme à l'envers .

Promu commissaire principal et chargé des affaires criminelles il prend ses fonctions, toujours secondé par Adrien Danglard que l'auteur a présenté dans L'homme aux cercles bleus .

Le commissariat où s'installe son équipe est en travaux, les barreaux ne sont pas encore posés aux fenêtres du bâtiment..

Fred Vargas plante dans ce troisième livre le décor des enquêtes à venir du commissaire Jean-Baptiste Adamsberg et donne une nouvelle vie à son héros dorénavant entouré d'une équipe de policiers et doté d'une vie sentimentale.

Première description du personnage principal

Fred Vargas n'avait fait jusque là que décrire certains comportements de son personnage principal, Jean-Baptiste Adamsberg.

Dans ce troisième roman, le personnage s'étoffe et s'impose.

Il a cinquante ans. Son physique n'est pas exceptionnel. Petit, mince il attire néanmoins l'attention dès qu'il commence à parler. Ses traits sont fins et irréguliers, sa voix et son regard particuliers.

Sa tenue vestimentaire est négligée. Ses pantalons tee shirts et vestes noirs froissés, uniformes, ne correspondent pas à son grade.

Il n'a pas de vie familiale. Célibataire et sans enfant, il n'a comme seule attache que Camille Forestier, une jeune femme avec qui il entretient des relations difficiles.

Professionnellement par contre, sa carrière est une suite de nombreux succès. Sa clairvoyance lui permet de sortir de l'ordinaire. Depuis L'homme aux cercles bleus , on sait qu'il comprend vite le caractère des personnes qu'il rencontre, et qu'il devine sans mal leur itinéraire. Il voit littéralement le mal chez les autres. Seuls les meurtriers sortant de l'ordinaire le tiennent temporairement en échec.

Peu ou pas du tout apprécié par sa hiérarchie, il exige de ses hommes un comportement adapté à leurs fonctions et qui ne porte pas atteinte aux autres membres de l'équipe. Il s'entoure de gens compétents. Adrien Danglard l'a suivi dans son nouveau poste.

C'est un homme intelligent, intuitif, mais un faux rêveur, que des gens trop prévisibles ennuient rapidement.

Les autres personnages

Camille Forestier, évoquée tout au long de L'homme aux cercles bleus puis au centre de L'homme à l'envers , fait partie de l'histoire. Elle est la fille de Mathilde Forestier, personnage de L'homme aux cercles bleus.

Violette Retancourt apparaît pour la première fois. Cette femme au gabarit hors norme, dont les interventions sont limitées dans le roman, est appelée à devenir un élément essentiel de l'entourage du commissaire.

Hélène Froissy, second membre féminin de l'équipe est évoquée au même titre que ses collègues masculins.

A la fin de ce troisième roman on connaît un peu mieux le personnage principal mais il reste à découvrir les membres de l'équipe. Au fil des romans suivants continueront de se superposer l'enquête, l'évolution des personnalités et l'histoire personnelle du commissaire.

Sur le même sujet