Nay : une bastide médiévale du Béarn

Nay est une cité modeste, certes, mais qui recèle un riche patrimoine.

Nay est située à l’est du département des Pyrénées-Atlantiques, à environ 20 kilomètres de Pau. Cette bastide, vieille de huit siècles, conserve les traces de son histoire médiévale, moderne et contemporaine.

La bastide médiévale

La ville de Nay a connu un renouveau en 1302 grâce à la fondation d’une bastide. Les bastides ont pour particularité d’être construites autour d’une place centrale dédiée au marché et selon un plan en damier.

Aujourd’hui, le passant curieux peut toujours admirer quelques-unes des caractéristiques de la bastide nayaise. En effet, au centre de la ville, la mairie a investi l’ancienne halle du Moyen Âge. Des deux côtés de la place, on observe des arcades qui abritent, pour la plupart, des commerces. Le centre-ville, dans son ensemble, a donc un intérêt patrimonial certain en offrant un exemple de noyau urbain médiéval.

Les Monuments historiques

La maison Carrée ou maison Jeanne d’Albret a été érigée au XVIe siècle, sur la place centrale. Elle se différencie clairement de l’environnement architectural de Nay. En effet, il s’agit d’une réplique des palais italiens de la Renaissance. Elle a été classée monument historique en 1862 par Prosper Mérimée.

L’église Saint-Vincent datant des XVe et XVIe siècles correspond davantage aux «standards» architecturaux de la région puisqu’elle est construite dans un style gothique languedocien. L’église est inscrite aux Monuments historiques depuis 1945. Une partie de son mobilier est également protégé.

Le patrimoine naturel et paysager

Nichée dans le piémont pyrénéen, Nay dispose d’une vue exceptionnelle sur les montagnes et sur la verte campagne environnante. Les promenades aux bords du Gave et des canaux sont également un atout pour la ville tout comme les différents points de vue montrant la ville.

Le folklore et les traditions renouvelées

Le marché du mardi et du samedi, le carnaval béarnais et les fêtes de Nay sont des manifestations reconnues comme participant à l’identité de la ville.

Le patrimoine industriel

Le patrimoine industriel est l’une des particularités singulièrement remarquables de cette petite commune du Béarn.

L’ancienne conciergerie de la fabrique de béret Blancq-Olibet abrite le musée du Béret qui déroule une exposition allant de la fabrication de cet accessoire jusqu’à son utilisation dans la mode. Une boutique complète le lieu.

L’usine Berchon, située en centre-ville, abrite dans une partie de ses bâtiments les bureaux de l’assurance maladie. Le reste du bâti attend un projet de réhabilitation.

L’ ancienne minoterie Marsan accueille aujourd’hui un centre pour la promotion de l’art contemporain.

Sur le même sujet