Partir en cure thermale pour se soigner

Vous souffrez, mais vous en souhaitez pas faire appel aux médecines traditionnelles pour vous soigner ? Alors la cure thermale sera votre alliée santé !

Avant de partir en cure thermale

Vous souhaitez sauter le pas, vous parlez à vos médecins, généraliste ou spécialiste, et l'un d'entre eux vous prescrit une cure thermale, dans l'indication ou les indications - deux maximum - qui vous correspondent. Avec votre formulaire de prise en charge, vous devez demander l'accord de votre caisse primaire d'assurance maladie. Les délais de réponse peuvent être longs, mais vous ne pouvez partir sans cet accord, qui va déclencher l'envoi de trois formulaires de première importance permettant de ne pas effectuer d'avance de frais auprès de l'établissement thermal. Par ailleurs, vous les utiliserez plus tard pour demander le remboursement de votre hébergement et de vos billets de train.

Conditions financières

Attention, ce paragraphe contient de nombreuses erreurs à éviter pour ne pas se retrouver dépourvu après un versement d'arrhes ou une réservation inappropriée. En effet, malgré vos démarches, vous vous rendrez vite compte que votre caisse ne vous fournit pas toujours les informations dont vous avez besoin afin de planifier votre budget et votre emploi du temps. Si votre cure thermale s'inscrit dans le cadre d'un accident du travail, vous n'avez pas à fournir de déclaration de ressources pour vous faire indemniser par la suite. Bonne nouvelle, mais la mauvaise est que votre hébergement n'est remboursé qu'à hauteur de cent euros. Sachant que la cure thermale prise en charge par la Sécurité Sociale dure vingt-et-un jours, à savoir dix-huit jours de soins et trois dimanches, votre location vous coûtera en moyenne un dépassement de deux à trois cents euros. Certaines mutuelles vous proposent des forfaits annuels quant à votre départ, présentation des factures à l'appui. Enfin, gardez à l'esprit que les délais de remboursement s'appliquent de la même manière que vos frais de santé standard, c'est-à-dire presque un mois.

Votre cure thermale

Après un long voyage en train ou voiture, vous arrivez dans votre station thermale et avez pris auparavant rendez-vous avec un médecin thermal que vous devez voir en premier lieu afin qu'il vous prescrive les soins adaptés à votre pathologie. Pour une indication simple, le nombre de soins est de soixante-douze, c'est-à-dire quatre par jour. L'emploi du temps est défini dès votre accueil aux Thermes, qui n'ouvrent les soins qu'en matinée et reçoivent plus de deux mille curistes par jour, donc dans un timing serré entre six heures et treize heures du lundi au samedi.

Durant les premiers jours de soins, vous sentirez une fatigue intense vous envahir, le temps de s'adapter à un rythme qui peut être soutenu malgré le repos que vous prenez après vos efforts dans l'eau thermale.

Puis, vous commencez à ressentir les bienfaits que cette eau vous procure. Chargée en soufre, en oligo-éléments et venue tout droit de la montagne, elle possède des vertus antalgiques qui permettent de diminuer votre consommation médicamenteuse. Vous vous en sentirez renforcé et plein d'énergie.

Les trois semaines ont vite passé, et le retour approche. Vous profitez de vos derniers soins, vous disant que vous recommencerez dès que possible - la Caisse Primaire d'Assurance Maladie et votre mutuelle en prennent une par an en charge suite à prescription médicale.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à visiter les sites web des établissements thermaux.

Sur le même sujet